Vivre le Québec autochtone – Le grand retour aux sources

Activité

Aucun commentaire


La nature, la spiritualité, les traditions, l’hospitalité, le partage… autant de valeurs qui sont dans l’ADN des Premiers Peuples. Au contact des 55 communautés qui composent les 11 nations autochtones du Québec, vous vivrez l’authenticité en version originale.

La découverte de ces cultures ancestrales va de pair avec une foule d’expériences à vivre en plein air, sous le tipi, dans l’igloo, au son des tambours traditionnels et même dans l’assiette !

Tourisme Autochtone Québec est la structure en charge de vous reconnecter à l’essentiel.

Voici donc quelques pistes pour vous donner l’envie d’arpenter des territoires mêlant trésors naturels et traditions ancestrales.

vivre-le-quebec-autochtone-observation-de-la-faune-quebec-le-mag

Tursujuq © Benjamin Dy

Le saviez-vous ?

Temps forts au cœur de la saison estivale, les Pow-Wow permettent de découvrir les différentes communautés autochtones dans le cadre de rassemblements spectaculaires, colorés et inoubliables.

LA FAUNE SUR SON TRENTE-ET-UN

Ours et baleine. Ce tandem de choc nourrit autant l’imaginaire que les souvenirs. Si vous voulez les voir de près, rien de plus simple. Pour approcher les baleines, il vous faudra monter dans un des zodiacs de la compagnie Croisières Essipit. Rien de tel que ces pneumatiques fonçant au ras de l’eau pour amplifier la sensation de proximité avec ces géants aquatiques. Pour ne rien gâcher, les excursions dans l’estuaire du Saint-Laurent sont enrichies des commentaires aiguisés fournis par les pilotes naturalistes.

vivre-le-quebec-autochtone-observation-de-la-faune-baleine-quebec-le-mag

© Croisière ESSIPIT

Pour observer l’ours noir, la Pourvoirie des Lacs à Jimmy est LA destination. C’est là, en compagnie d’un guide expérimenté et dans un abri sécuritaire, que vous ferez plus ample connaissance avec celui que les Amérindiens appellent « Mask », le tout enrobé d’anciennes croyances rattachées à cet animal emblématique.

On reste sur le territoire de la communauté innue d’Essipit pour parler chasse et pêche cette fois. Les amateurs seront aux anges dans chacune des six pourvoiries recensées, avec à chaque fois la possibilité de séjourner dans des chalets confortables et de pratiquer diverses activités de plein air et de cueillette.

Côté chasse, l’ours noir et l’orignal sont des incontournables. Côté pêche, la truite mouchetée ne se fait pas prier. Avec plus de 125 lacs répertoriés, on ne sera pas surpris !

LE NORD DES SUPERLATIFS

C’est le moment de prendre de la hauteur en s’échappant vers le Grand Nord québécois. Un territoire hors norme – le Nunavik – qui sert de décor au camp de Rapid Lake Lodge, où l’aventure se cabre dans des paysages de toundra arctique étourdissants qui comptent parmi leurs pensionnaires une faune étonnante, le bœuf musqué, le loup, le caribou ou encore l’ours polaire, objet d’un forfait d’observation unique et inoubliable. Inutile de dire que le trek et les safaris photos sont des incontournables à vivre dans ces paysages grandioses, sur la terre ferme comme à bord d’un hydravion.

vivre-le-quebec-autochtone-observation-de-la-faune-ours-polaire-quebec-le-mag

Ours polaire © Fabrice Simon

Les parcs du Nunavik, au nombre de trois, ne sont pas moins spectaculaires. Que ce soit Kuururjuaq, patrie du mont d’Iberville (le plus haut sommet du Canada avec près de 1 700 m), Pingualuit, dernière demeure d’un cratère météoritique aux eaux limpides, ou encore Tursujuq, dont la beauté rivalise avec son immensité (on parle du plus grand parc du Québec), on est captivé par les trésors servis sur un plateau d’argent par Dame Nature à longueur d’année.

Pour enrichir son séjour d’expériences singulières, on conseillera entre autres la descente en kayak de la rivière Koroc, pour les sensations fortes, l’ascension du susnommé mont d’Iberville, pour le panorama sans égal, mais aussi l’expédition menant sur les traces des Inuits, pour une meilleure compréhension de ce peuple et son mode de vie.

RETOUR EN DOUCEUR

Direction la Côte-Nord. Généreux et sauvage, ce territoire dévoile aussi un visage scientifique. Pour s’en convaincre, une escale à la Station Uapishka (Pessamit) s’impose. Un cadre propice aux études nordiques – par exemple les changements climatiques et l’aménagement du territoire – qui abrite notamment une réserve protégée de biodiversité.

Le site offrant plusieurs formules d’hébergement se prête également à de nombreuses activités sportives et touristiques, dont la visite du complexe hydroélectrique Manic et du barrage Daniel-Johnson, ou encore la découverte de vestiges archéologiques…

Si toutes ces sensations vont ont fait tourner la tête, Hébergement Aux cinq Sens saura vous faire redescendre sur terre, et en douceur ! Un des mots-clés de ce domaine des Cantons-de-l’Est, au même titre que le bien-être, où le corps et l’esprit profitent d’activités en phase avec les éléments comme le yoga, la méditation ou l’observation des étoiles. Les cinq yourtes du site (chacune portant le nom d’un sens) participent à la décontraction ambiante.

vivre-le-quebec-autochtone-observation-de-la-faune-le-mag

© Claude Grenier

LA CULTURE AUTOCHTONE PAR LES RACINES

Qui dit tourisme autochtone dit forcément culture, histoire et traditions. Les musées restent une bonne voie d’accès aux peuples des Premières Nations, comme celui de Mashteuiatsh, ou encore le site de transmission culturelle ilnu, Uashassihtsh qui servent de vitrine aux Ilnus du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Plusieurs expositions permettent de remonter le temps ou de rendre hommage à un patrimoine, comme la tradition orale. Souvent, une boutique d’artisanat complète l’immersion en prenant le chemin du savoir-faire. On retrouve cette combinaison sur le site l’Hôtel-Musée Premières Nations à Wendake, ceinturé de jardins thématiques et de sentiers pédestres. L’architecture audacieuse et le design contemporain ont bâti la réputation de cet établissement haut de gamme où le bois, le cuir et la pierre servent de socle à cet endroit paisible. Outre ses 55 chambres, dont quatre suites, on peut aussi passer la nuit dans une maison longue reconstituée – l’habitat typique de la nation huronne-wendat – et découvrir autour d’un feu les mythes et légendes rattachés à son histoire.

vivre-le-quebec-autochtone-observation-de-la-faune-hotel-musee-premieres-nations-quebec-le-mag

© Hôtel-Musée Premières Nations

En Mauricie, c’est le Domaine Notcimik qui se charge de transmettre les traditions et usages du monde autochtone, plus précisément ceux de la culture Atikamekw. Plusieurs forfaits permettent de combiner un hébergement (à choisir entre le chalet, le camping, le tipi sioux, le shapituan et la cabane du chasseur) avec une des activités offertes toute l’année au rythme des six saisons de cette communauté. Parmi elles, l’initiation à l’astronomie, la recherche de plantes médicinales en forêt ou encore l’immersion au cœur des contes et légendes chevillées à ce peuple.

Plus proche de l’eau, le Site micmac de Gespeg garantit une autre plongée instructive. Surnommé le peuple de la mer, les Micmacs dévoilent leur mode de vie et leur histoire dans ce bâtiment adossé à la montagne qui fait face à la baie de Gaspé. Outre son exposition permanente et sa boutique d’objets artisanaux de toutes sortes, le site d’interprétation a aussi reconstitué un village traditionnel, avec son campement d’été. Sa visite se déroule en compagnie d’un guide issu de cette nation, histoire de donner un peu plus de saveur à la découverte.

vivre-le-quebec-autochtone-observation-de-la-faune-hotel-site-micmac-gespeg-le-mag

© Site micmac de Gespeg

Olivier Pierson

Journaliste depuis une vingtaine d'années, Olivier a œuvré en France au sein de la presse quotidienne régionale, traitant de sujets aussi divers et variés que le sport, la politique ou les faits divers... C'est désormais à la culture et au tourisme de plein air que ce fondu de marche consacre la majeure partie de son temps, toujours friand de découvertes et de rencontres, mais aussi de nouvelles expériences !

Voir tous les articles de Olivier Pierson


Adresses liées

Gaspésie

Site d’interprétation micmac de Gespeg

Activité

L’histoire de la communauté débute au cours du XVIe siècle où les Mi’gmaq s’installent en permanence dans la baie de Gaspé. Dans leur village de Gespeg, nos ancêtres entretiennent depuis quelques …

Québec

Site traditionnel Huron-Wendat « Onhoüa chetek8e »

Activité

Une plongée plus vraie que nature dans l’histoire et le mode de vie de cette nation autochtone située à proximité de Québec. Sous le signe du partage. Notre avis Partez à la découverte de la culture …

Cantons-de-l'Est

Hébergement aux Cinq Sens

Activité

Notre avis Lancé en 2009, le cocon d’Hébergement aux Cinq Sens se distingue par ses prêts-à-camper écologiques (et notamment, de belles yourtes très confortables) et la chaleur de son accueil. …

Côte-Nord

Centrale hydroélectrique : barrage Daniel-Johnson et centrale Manic-5

Activité

Encaissé dans la belle vallée de la Manicouagan, à 212 km au nord de Baie-Comeau, le barrage Daniel-Johnson est l’un des témoins les plus impressionnants du génie québécois en matière d’hydroélectricité. …

Côte-Nord

Croisières Essipit

Activité

Pour vivre une expérience inoubliable d’observation des baleines en Zodiac avec la communauté innue Essipit. Notre avis Gérée par la communauté autochtone des Innus d’Essipit, à environ …

Côte-Nord

Condos-Hôtels Natakam

Du grand confort dans un écrin de nature où le silence est roi et les baleines jamais loin des yeux. Bienvenue dans les condos Natakam d’Essipit ! Notre avis Le positionnement des condos-hôtels gérés …

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment :(

Laisser un commentaire