Le terroir en douceur – Escale sur l’île d’Orléans

Produits régionaux

Aucun commentaire


Un vent nouveau souffle sur l’île d’Orléans. Située à cinq kilomètres de Québec, cette île surnommée le « berceau de la Nouvelle-France » ne se contente plus de mettre en avant son passé historique et ses magnifiques paysages bucoliques. Elle s’est lancée avec succès dans l’agrotourisme et offre une ribambelle de lieux d’exploration gastronomique.

Producteurs passionnés, artisans et audacieux restaurateurs sont en train de transformer l’île d’Orléans en un petit paradis des foodies, cette communauté branchée
d’épicuriens, amateurs de nourriture saine et naturelle.

Qualifiée de « jardin de Québec » depuis les débuts de la colonie en Nouvelle-France, l’île d’Orléans possède tous les atouts pour promouvoir cette nouvelle forme de tourisme basée sur les savoir-faire agricoles, la découverte de la nature et les spécialités culinaires. Véritable île aux trésors, elle recèle pas moins de quatre vignobles (Saint-Pétronille, Isle de Bacchus, Domaine de la source à Marguerite et du Mitan), plusieurs vergers produisant pommes, fraises, framboises et cassis et ouverts au public pour l’auto-cueillette ainsi que de nombreuses cabanes à sucre offrant la gamme complète des dérivés de l’érable. Autant d’artisans tournés vers le consommateur et qui ne cessent d’innover pour proposer des aliments parfois très originaux.

ile-orleans-terroir-gourmand-quebec-vignoble-bacchus-quebec-le-mag

Vignoble Bacchus © Philippe Renault-Hémis

L’île est d’ailleurs le premier territoire au Québec à protéger ses produits grâce au label « Savoir-faire île d’Orléans » qui en garantit la provenance et la qualité.

DES PRODUITS GOURMETS

Quand on parle d’innovation culinaire, on pense par exemple au domaine Cassis Monna & Filles à Saint-Pierre qui depuis plus de 25 ans confectionne à partir du cassis, petit fruit étonnant, des alcools fins de renommée internationale, mais aussi diverses confitures et gelées, des confits d’oignon, de la moutarde, du miel aromatisé et même de la mousse de canard. L’été, on peut y déguster de succulents sorbets et gelatos sur sa terrasse. Un économusée de la liquoristerie complète la visite. La ferme Du Capitaine à Saint-Jean cultive également le cassis en famille, mais elle s’est spécialisée dans l’élaboration de vinaigres naturels et traditionnels de la plus haute qualité. Dans le même village, la confiturerie Tigidou fabrique exclusivement à partir des petits fruits de l’Île, des confitures créées avec du sucre biologique et équitable, des herbes du jardin ou encore des épices du Québec boréal.

ile-orleans-terroir-gourmand-quebec-pomme-quebec-le-mag

Pomme © Philippe Renault-Hémis

Autre pilier de ce tourisme culinaire, la microbrasserie d’Orléans et son pub Le Mitan à Sainte-Famille qui propose des bières aux noms de personnages marquants de l’île : de Monseigneur D’Esgly, une Extra Stout forte à l’orge torréfiée, à Eleonore de Grandmaison, une Pale Ale américaine aux arômes de fruits, en passant par la Marie Barbier une blanche de froment d’inspiration belge. Vous ne quitterez pas l’île avant d’avoir dégusté les produits de la Chocolaterie à Sainte-Pétronille ou les croissants garnis et les délicieuses pâtisseries de La Boulange à Saint-Jean. Les deux établissements offrent une belle terrasse ensoleillée pour savourer leurs créations.

DES RESTAURATEURS INSPIRÉS

Avec une telle richesse, les restaurateurs ne pouvaient pas être en reste. Le défi est relevé haut la main ! L’île compte de nombreuses bonnes tables, souvent avec de belles salles donnant sur le fleuve Saint-Laurent. Les Ancêtres à Saint-Pierre et Le Moulin de Saint- Laurent sont d’ailleurs certifiés Terroir et Saveurs du Québec s’étant engagés à mettre en valeur les productions de leur région et du terroir québécois. Tout près du pont suspendu vers le continent, L’O2 L’île marie tradition et innovation avec des plats variés pour tous les budgets. La cuisine dirigée par Amélie Bilodeau et son équipe de La Grange de l’île à Saint-Pierre propose quant à elle des mets inspirés des quatre coins de la planète, mais toujours concoctés avec des ingrédients locaux.

ile-orleans-terroir-gourmand-quebec-restaurant-les-ancetres-quebec-le-mag

Restaurant Les Ancêtres © Philippe Renault-Hémis

Plus que jamais, il faut prendre le temps de découvrir cette île d’Orléans où vécut et est enterré Félix Leclerc et que chantait si bien le poète. Tout y est : « Maisons de bois, maisons de pierre, clochers pointus », les vergers, les champs de blé, les oies « du mois de mai » qui s’échappent en juin et les battures… « Quarante-deux mille de choses tranquilles »… et délicieuses !

Philippe Renault

Après avoir beaucoup voyagé et réalisé des reportages pour des magazines de voyage, de sport et d’aventure, Philippe Renault a décidé de se poser à Montréal, selon lui un des meilleurs endroits au monde pour bien vivre et s’épanouir. Du Québec, il aime la variété des paysages au gré des saisons avec une préférence pour l’automne. Pour les photos urbaines, en revanche, l’été à Montréal est sans aucun doute le meilleur moment avec ses festivals, ses ambiances de rue et son côté décontracté. Il est l’auteur de plusieurs livres et guides sur le Québec et le Canada, parmi ses derniers ouvrages on trouve Montréal insolite et secrète (éditions Jonglez 2017), S’installer à Montréal (éditions Héliopoles 2017) et le Tour du monde à Montréal (éditions Ulysse 2014).

Voir tous les articles de Philippe Renault


Commentaires

Aucun commentaire pour le moment :(

Laisser un commentaire