Vivre l’hiver des Inuit au Nunavik

Le blog

Aucun commentaire


Des forfaits d’hiver pour s’aventurer au Nunavik, dans le Grand Nord québécois

Mordus d’aventures sur la neige et la glace ? Curieux de nature sauvage, de culture ancestrale et de rencontres ? Vous cochez toutes les cases pour vivre un séjour d’intense dépaysement au Nunavik. On vous présente six forfaits invitant à croquer à pleine dent l’hiver pur et dur du Grand Nord québécois, mais aussi son authenticité et sa chaleur humaine.

Hiver au Nunavik - Pause Thé pendant la construction d'un igloo - Photo Isabelle Dubois

Pause thé après la construction d’un igloo – Hiver au Nunavik – Photo Isabelle Dubois

Il est tellement vaste et lointain qu’on a tendance à le croire inaccessible, et ce d’autant plus quand il est pris dans ses quartiers d’hiver subarctique. Le Nunavik étale au-delà du 55e parallèle une superficie comparable à la France pour aller tutoyer le cercle polaire. C’est le Grand Nord québécois des aurores boréales, des igloos, des ours blancs… tout simplement un mythe dans l’imaginaire des aventuriers. Épouser la nordicité à son paroxysme est non seulement possible au Nunavik, mais c’est une expérience qui dépasse de loin les seules joies du plein air hivernal. Grâce à la culture bien vivante des Inuit, vos hôtes, c’est un voyage en soi qui enrichira aussi votre cœur. Pour le vivre, l’idéal est d’attendre les mois de mars et d’avril. La neige, la glace et toutes les activités et traditions inuites qui les accompagnent forment toujours le décor de l’expédition, mais le froid polaire a quelque peu desserré son emprise sur la toundra et un soleil triomphal fait volontiers étinceler le blanc-manteau. C’est à cette période que des forfaits hivernaux tout inclus de 8 à 10 jours, comprenant les vols aller-retour depuis Montréal, les hébergements, les déplacements et les repas, permettent de s’aventurer sur les plus beaux terrains de jeux du Grand Nord québécois : les parcs nationaux du Nunavik.

Coucher de soleil sur le Parc national Tursujuq - Hiver au Nunavik ©Barrons-nous

Coucher de soleil sur le Parc national Tursujuq – Hiver au Nunavik – Photo Florian Joyeux et Harmony Le Reste

Une expédition en ski nordique dans l’immensité du parc national Tursujuq

Cap sur la côte orientale de la baie d’Hudson où s’étend l’un des plus récents, mais aussi le plus vaste de tous les parcs nationaux du Québec. Cuestas hudsoniennes, montagnes, plateaux immenses, rivières sauvages et lacs gelés composent les paysages illimités du parc national Tursujuq sur la bagatelle de 26 107 km2. Un véritable petit continent de nature vierge que les peuples nomades du Grand Nord fréquentaient déjà il y a 3 000 ans. Ce sont justement leurs descendants inuits qui vous accueilleront au village d’Umiujaq, une communauté à visiter avant de vous lancer à l’aventure. Ce nouveau forfait hivernal intitulé « Explorez la côte d’Hudson en ski hors-piste » vous invite à 9 jours d’expédition au cœur du parc national Tursujuq. Vous progresserez quotidiennement à ski de randonnée nordique, mais expérimenterez aussi la raquette et parfois la motoneige pour accomplir certaines distances et glisser à la découverte de paysages littéralement ensorcelants en hiver, à l’image de la chute Nastapoka haute de 35 mètres. Apprendre à construire un igloo avec les Inuit, dormir sous la tente tupik traditionnelle, voir les chasseurs inuits à l’œuvre et déguster leur cuisine feront aussi partie de cette aventure hors des sentiers battus riche en émotions et en échanges…

chutes_Nastapoka dans le Parc national Tursujuq - Hiver au Nunavik ©Véronique Nadeau_25

Chutes Nastapoka dans le Parc national Tursujuq – Hiver au Nunavik – Photo Véronique Nadeau

Entre montagnes et rivière au parc national Kuururjuaq

Hiver au Nunavik - Ski nordique dans le Parc National Kuururjuaq - Photo Olivier Paradis

Ski nordique dans le Parc National Kuururjuaq – Hiver au Nunavik – Photo Olivier Paradis

À l’est du Nunavik, ce sont les monts Torngat, soit les plus hautes montagnes du Québec, qui marquent la frontière avec le Labrador et coiffent les paysages saisissants du parc national Kuururjuaq. La longue vallée qui sillonne ce territoire est celle de la rivière Koroc, une voie de passage jusqu’à la baie d’Ungava utilisée depuis des millénaires par les Inuit. Vous en apprendrez plus sur les traditions et le mode de vie de ces derniers en rejoignant le village de Kangiqsualujjuaq où vous pourrez rencontrer notamment les aînés de cette communauté, porte d’entrée du parc national. Après un souper chez une famille inuite et une nuit de repos à l’hôtel, l’aventure au grand air pourra commencer : huit journées d’évasion nordique entrecoupées de découvertes culturelles et de moments de partage avec vos guides inuits, que vous observerez sans doute chasser ou pêcher sur la glace. Ski de fond et même de descente, raquette alpine et traîneau à chiens vous aideront à réaliser ce parcours alternant les points de vue magiques sur les montagnes et la rivière. Bien souvent à cette période, la magie s’invite aussi de nuit, quand le ciel arctique du parc national Kuururjuaq se pare d’aurores boréales. À moins que vous dormiez à poings fermés dans votre refuge chauffé… Demandez « Sur les traces des Inuit dans les monts Torngat » pour vivre cette aventure de 9 jours.

Nuitée bien au chaud sous la tente traditionnelle inuite dans le Parc national Kuururjuaq - Hiver au Nunavik - Photo Olivier Paradis

Nuitée bien au chaud sous la tente traditionnelle inuite dans le Parc national Kuururjuaq – Hiver au Nunavik – Photo Olivier Paradis

S’évader sous le regard de « l’œil du Québec » au parc national des Pingualuit

Un cran plus au nord, le troisième parc national du Nunavik à nous inviter dans ses pénates hivernaux est le parc national des Pingualuit, au beau milieu du plateau de l’Ungava. En inuktitut, le mot Pingualuit fait malicieusement référence à des boutons d’acné pour désigner l’immense cratère météoritique entouré de toundra que protège le territoire du parc et d’autres plus petits qui l’entourent. Formé il y a près d’1,4 million d’année, connu pour sa rondeur parfaite, dentelée, très régulière et pour la pureté des eaux de son lac, « l’œil du Québec » est la grande vedette des lieux que vous aurez la chance d’approcher.

Le Cratère dans le Parc national Pingaluit - Hiver au Nunavik - Photo Luc Boucher

Le Cratère “L’oeil du Québec” dans le Parc national Pingaluit – Hiver au Nunavik – Photo Pierre-Luc Boucher

Avec le forfait « Virée hivernale hors des sentiers battus », après une journée d’immersion auprès de la communauté inuite de Kangiqsujuaq, l’équipe de Parcs Nunavik vous conduira également à la découverte d’autres paysages tout aussi fascinants, de la baie de Kangiqsujuaq à la vallée et au canyon de la rivière de Puvirnituq en passant par le lac Manarsulik et le magnifique secteur d’Itirviluarjuk, où vous serez initiés à la construction traditionnelle d’un igloo. Vos skis de randonnée risquent fort d’apprécier ce voyage de 9 jours durant lequel vous apprendrez quantité de choses sur le mode de vie actuel des Inuit au plus près de cette nature nordique extralarge ! À noter qu’en mars 2023, Kangiqsujuaq sera le point de départ de la fameuse course de traîneaux à chiens Ivakkak, un événement important pour toutes les communautés du Nunavik, à ne surtout pas manquer si vous êtes dans la région à cette période.

Ivakkak - Hiver au Nunavik - Photo Pierre Dunnigan

Course de traineaux à chiens Ivakkak – Hiver au Nunavik – Photo Pierre Dunnigan

Encore d’autres aventures hivernales avec les Inuit du côté de Puvirnituq et de KUUJJUAQ

Si ces odyssées nordiques dans les parcs nationaux du Nunavik vous paraissent un peu trop copieuses en durée, sachez qu’il existe des forfaits hivernaux de 4 jours (du vendredi au lundi) concoctés par la compagnie Aventures Inuit. Ils peuvent très bien venir bonifier un séjour au Québec en programmant une incursion dans le Grand Nord le temps d’un long week-end. L’un d’eux est à destination de Puvirnituq, village inuit bordant la baie d’Hudson. La promesse reste la même : l’évasion totale dans la grande nature nordique avec un maximum d’authenticité grâce à l’immersion dans le quotidien des Inuit. Le séjour « Sur les sentiers Inuit » vous entraînera ainsi sur la banquise en traîneau à chiens, vous montrera la tradition de la pêche blanche, celle des chants de gorge ou encore le fascinant savoir-faire des sculpteurs inuits. Vous aurez également l’occasion de construire votre propre igloo où passer une nuit, sans oublier de scruter de temps en temps l’apparition d’une aurore boréale.

Construction d'un igloo - Hiver au Nunavik - Photo Isabelle Dubois

Construction d’un igloo – Hiver au Nunavik – Photo Isabelle Dubois

Puvirnituq est une destination d’hiver magique, si bien que les Inuit y célèbrent tous les deux ans le Festival des neiges. Cette grande fête mettant en vedette les traditions, l’art et l’artisanat des communautés inuites, est ponctuée de jeux et de compétitions testant leur habileté ancestrale pour construire un igloo, conduire un traîneau à chiens ou encore pêcher sur la glace, sans oublier son célèbre concours de sculptures sur glace et sur neige. Rendez-vous à Puvirnituq du 20 au 24 mars 2023 pour assister à la prochaine édition et vivre une superbe initiation à la culture des peuples du Grand Nord québécois.

Festival des neiges au Nunavik - Photo Isabelle Dubois

Festival des neiges au Nunavik – Hiver au Nunavik – Photo Isabelle Dubois

Enfin, deux autres forfaits hivernaux signés Aventures Inuit vous conduisent à Kuujjuaq, au sud de la baie d’Ungava. « Les Aurores boréale à Kuujuaq sur la baie d’Ungava » est un séjour spécialement conçu pour l’observation des fabuleux phénomènes atmosphériques qui ensorcellent le ciel nocturne du Nunavik, ces aurores polaires appelées arsaniit en inuktitut.

Aurores boréales dans le Parc national Kuururjuaq - Hiver au Nunavik - Photo Olivier Paradis

Aurores boréales – Hiver au Nunavik – Photo Olivier Paradis

Durant ces 4 jours, vous visiterez également un site archéologique ainsi que le village où vous rencontrerez des aînés et assisterez à un spectacle de chants de gorge. Quant au forfait « Kuujjuaq – Les grands espaces », il vous emmène à la rencontre des habitants de Kuujjuaq sur fond d’expédition en traîneau à chiens. Vous aurez le temps de savourer la vie nordique en compagnie des Inuit, notamment en dégustant un steak de caribou top fraîcheur, un filet d’omble de l’Arctique pêché par des locaux ou encore un ragoût de lagopède des saules, entre autres découvertes à la sauce inuite. Le goût pur de l’évasion en toute convivialité !

Randonnée en traineau à chiens au coucher du soleil avec aventures Inuit - Hiver au Nunavik - Photo Isabelle Dubois

Randonnée en traineau à chiens au coucher du soleil avec Aventures Inuit – Hiver au Nunavik – Photo Isabelle Dubois

Plus d’infos :

Picto Instagram @nunavik.quebec

Picto Facebook @tourismenunavik

David Lang

Journaliste spécialisé voyage et art de vivre, David se régale avec le Québec depuis près de 15 ans. Après plus de 40 voyages à travers les régions et les saisons de la Belle Province, il devance largement Jacques Cartier et s’avoue toujours aussi bluffé par les expérience et les rencontres à vivre sur ce territoire hors nome. David le rédac’ chef anime une équipe de rédacteurs et de photographes avec qui il partage sa soif de découvertes chez les cousins.

Voir aussi les articles de David Lang


Comments

Les commentaires sont fermés.