Vivre au Québec : choisir sa région d’installation

Immigration

Aucun commentaire


Même si 80% de l’immigration internationale se concentre à Montréal, de plus en plus d’immigrants explorent les opportunités de vie en région.

Les images qui viennent lorsqu’on parle du Québec, et plus globalement du Canada, sont des lacs et des forêts à perte de vue, des couleurs d’automne qui éblouissent et de la neige jusqu’au mois de mai !

Et pourtant, au Québec, plus de 80 % de l’immigration internationale se concentre sur Montréal et sa périphérie. Cependant, de plus en plus d’immigrants explorent les opportunités de vie offertes par les régions du Québec.

VIVRE ET TRAVAILLER EN RÉGION

Erwan est arrivé au Québec avec sa femme et sa fille, en 2015, dans le but de s’installer au Québec, mais pas à Montréal. Après un passage au « Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec », la petite famille a pris deux mois pour explorer les différentes régions du Québec : « Après une exploration qui nous a menés jusqu’en Gaspésie, c’est finalement à Magog, dans les Cantons-de-l’Est que nous avons posé nos valises. Le cadre est magnifique, vallonné et les opportunités professionnelles multiples autant pour l’ingénieur que je suis que pour ma femme, psychologue. »

En effet, certaines villes du Québec comme la capitale nationale, Québec, mais aussi Sherbrooke dans les Cantons-de-l’Est, St Hyacinthe en Montérégie ou Gatineau en Outaouais connaissent un dynamisme économique et une qualité de vie qui pourraient convenir à de nombreux immigrants. Les loyers sont plus abordables, l’accès à la nature direct, les services de santé, de garderies, voire de cursus universitaires parfois plus faciles d’accès.

Pour les immigrants ayant des compétences professionnelles spécifiques ou prêts à vivre une expérience vraiment dépaysante, il est intéressant de regarder du côté des régions comme la Côte-Nord ou le Nunavik. Les opportunités d’emplois dans la boiserie, le domaine minier ou énergétique et la santé sont nombreuses et très lucratives. Rolande Bicanda de l’organisme Attraction Nord, qui sera présente au Salon de l’immigration 2017, travaille à la promotion de la Baie-James. Elle rappelle l’existence des séjours exploratoires : « Ces séjours sont offerts sans frais par des agentes de migration avec qui nous collaborons étroitement. Ils permettent non seulement de découvrir la région, mais aussi de rencontrer de potentiels employeurs. »

EXPLORER LE QUÉBEC

Tout le monde n’est pas fait ou n’est pas prêt à tenter l’expérience de la vie en région, ce qui n’empêche pas, dans son temps libre, de profiter des exceptionnels attraits touristiques du Québec, été comme hiver !

Que ce soit pour faire du camping dans l’immense parc de la Mauricie, 536 km2 de forêt et de lacs ; une balade en bateau dans le Fjord du Saguenay ; une pause citadine dans la ville de Québec, considérée comme un bijou en Amérique du Nord, ou encore une excursion hivernale dans la Baie de Charlevoix !

VISITER LE SALON DE L’IMMIGRATION ET DE L’INTÉGRATION AU QUÉBEC

Une visite au Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec les 31 mai et 1er juin 2018 au Palais des congrès de Montréal pourra vous aider à avoir une vue d’ensemble des opportunités que le Québec peut vous offrir. Jetez un œil sur le site du salon pour voir les exposants qui seront présents et aux conférences et ateliers qui y seront donnés. Vous pourrez ainsi préparer votre visite, aller chercher des informations sur les régions qui vous attirent et même participer à des ateliers de recrutement express. C’est gratuit !

Plus d’informations sur l’immigration au Québec : immigrantquebec.com


Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment :(

Laisser un commentaire