Visiter Toronto, la métropole aux mille facettes

Le blog

Aucun commentaire


Vertigineuse, vibrante et multiculturelle, Toronto, la capitale de l'Ontario, est passionnante à explorer. Voici nos conseils et bonnes pistes pour ne rien manquer d’essentiel lors de votre visite de Toronto.

Visiter Toronto : les infos pratiques

Quand visiter Toronto

Comme toute métropole aux multiples activités, vous pouvez visiter Toronto, la plus grande ville du Canada, tout au long de l’année. Nous vous conseillons cependant de privilégier la belle saison, soit de mai à octobre, afin de profiter au maximum de la douceur de vivre à Toronto. Pour ma part, mon dernier séjour dans la métropole canadienne remonte au mois de mai, la température était parfaite et il y avait encore peu de touristes. La combinaison idéale pour visiter Toronto.

Combien de temps prévoir pour visiter Toronto

Pour une première découverte de la plus grande ville canadienne, on vous invite à prévoir au minimum un long week-end, tant la métropole bordée par l’immense lac Ontario compte d’attraits à explorer. Vous serez séduit par son profil de grande cité nord-américaine, avec son bouquet de gratte-ciel et son patchwork de quartiers multiculturels, mais également par sa douceur de vivre très canadienne et ses innombrables invitations à se cultiver et se détendre, se mettre au vert, boire un verre ou prendre du bon temps dans d’excellents restaurants. D’ailleurs, preuve de l’effervescence gourmande de Toronto, le prestigieux guide Michelin se penche sur son cas cette année. La métropole ontarienne est même la toute première ville canadienne à décrocher les honneurs de la bible des gourmets.

Skyline de Toronto depuis les Iles de Toronto - Photo Audrey Lorans-Garbay Québec Le Mag

Skyline de Toronto depuis les Iles de Toronto – Photo Audrey Lorans-Garbay | Québec Le Mag

Comment se rendre à Toronto

Depuis l’Europe, des vols directs quotidiens Paris-Toronto vous sont proposés par plusieurs compagnies aériennes, Pour n’en citer que quelques-unes : Air Canada, Air France et Air Transat. Vous atterrirez à l’aéroport Toronto Person International Airport à Mississauga en banlieue de Toronto. Le meilleur moyen de vous rendre au centre-ville est d’utiliser le train Union Pearson Express (12,35 $). Comptez 25 minutes pour rejoindre le centre-ville de Toronto. Bien entendu, vous trouverez également des bus, taxis, voitures de location et navettes d’hôtels directement à l’aéroport.
Depuis Montréal, à moins de prendre la voie des airs, il faut compter 5 à 6 heures par le train ou la route pour rejoindre Toronto, la capitale de l’Ontario. La compagnie de train Via Rail dessert tout le Canada d’est en ouest et la gare Union de Toronto se trouve en plein centre-ville, proche du Harbourfront. Les tarifs sont cependant plus élevés qu’en bus. Des autocars assurent la liaison Montréal/-Toronto plusieurs fois par jour, de jour comme de nuit. Les principales compagnies sont Greyhound, Megabus et Ontario Northland.

Se déplacer à Toronto

Toronto se visite très bien à pied. Cependant, la métropole ontarienne dispose d’un vaste réseau de transport en commun, le Toronto Transit Commission, qui comprend un métro comptant 75 stations ainsi qu’un vaste réseau de bus et de streetcars. Le coût d’un trajet est de 3,25 $ CAN mais nous vous conseillons le pass 1 jour à 13 $. Visiter Toronto à vélo est aussi très facile, la ville offrant de belles pistes cyclables et la possibilité de louer des vélos en libre-service, le Bike Share Toronto, au coût de 7 € la journée. Mais attention, vous devrez rendre votre vélo toutes les ½ heures. Cela reste cependant très pratique pour se déplacer d’un point à un autre en toute liberté et sécurité. Vous trouverez des stations partout à travers la ville.

Visiter Toronto à vélo: Bike Share dans le centre-ville - Photo Audrey Lorans-Garbay Québec Le Mag

Station de Bike Share centre ville de Toronto – Photo Audrey Lorans-Garbay | Québec Le Mag

Que faire à Toronto ?

Visiter la tour CN, emblème de Toronto

Ce qui frappe d’abord quand on arrive à Toronto, c’est son centre-ville qui s’élance vers le ciel dans une débauche de buildings vertigineux. D’une hauteur de 356 mètres, l’emblématique Tour CN domine cette forêt urbaine aux allures de petit Manhattan. On vous conseille sa visite comme première expérience, son observatoire permettant d’embrasser du regard toute l’étendue urbaine de Toronto et l’horizon infini du lac Ontario, semblable à une mer intérieure. La Tour CN, c’est aussi un restaurant rotatif et la promenade extérieure « mains libres » la plus élevée du monde. Acrophobes s’abstenir !

Visiter l’Aquarium Ripley Toronto

Pour en prendre plein les yeux sans quitter le plancher des vaches, l’Aquarium Ripley de Toronto vous attend à deux pas de la tour. Avec plus de 16 000 animaux marins représentant 450 espèces, c’est le plus grand aquarium public du Canada et une visite familiale incontournable à Toronto. Son tunnel long de 96 mètres traversant un gigantesque bassin est particulièrement bluffant. Vous pourrez même taquiner les requins-chabots dans l’un des bassins tactiles.

Aquarium Ripley de Toronto - Quoi faire à Toronto - Photo Audrey Lorans-Garbay Québec Le Mag

Aquarium Ripley de Toronto – Photo Audrey Lorans-Garbay | Québec Le Mag

Découvrir le centre-ville de Toronto

Rassemblant le centre des affaires, le quartier des spectacles et deux des trois grands stades sportifs de la ville, le centre-ville de Toronto vous réserve encore de nombreux attraits, comme l’Art Gallery of Ontario (AGO), où découvrir les fascinantes collections du musée des beaux-arts de la province, huitième musée nord-américain par la taille, ou encore le Temple de la renommée du hockey, qui honore les plus grands joueurs de l’histoire du sport numéro 1 au Canada. On n’oublie pas la multitude de restaurants, bars branchés, rooftops et autres hôtels qui constellent le quartier et en font le camp de base idéal pour explorer Toronto. Adjacent, le centre historique n’est pas en reste. Il abrite l’ancien hôtel de ville ainsi que le nouveau, de même qu’une véritable star d’Instagram, le Gooderham Building situé sur la rue Wellington Est, sans oublier le très animé marché St Lawrence, fondé au début du XIXe siècle dans lequel nous vous conseillons de faire une halte pour faire le plein de souvenirs gourmands. Si votre temps le permet, offrez-vous un Food Tour, ça vaut vraiment la peine ! En se rapprochant de la rive du lac, vous flânerez dans l’agréable secteur du Harbourfront, qui mêle complexes résidentiels, boutiques et restos dans une ambiance à la fois urbaine et balnéaire assez unique. Le point de départ de notre prochaine aventure… Sentez-vous l’appel du large ?

Vue de la Tour CN de Toronto depuis Harbourfront - Photo Audrey Lorans-Garbay Québec Le Mag

Vue de la Tour CN de Toronto depuis Harbourfront – Photo Audrey Lorans-Garbay | Québec Le Mag

Faire du vélo sur les îles de Toronto

Car c’est d’ici que partent les croisières touristiques guidées sur le lac Ontario et les ferry reliant les îles de Toronto (pour un prix de 8,50$/adulte, 4,10$ pour les enfants de -14 ans). Rendez-vous au Jack Layton Terminal pour prendre le traversier vers ces havres de nature qui forment le plus grand quartier sans voitures d’Amérique du Nord. Les horaires du ferry vers les îles de Toronto sont facile à retenir : la traversée dure une dizaine de minutes et des bateaux partent toutes les ½ heures. C’est à vélo qu’on explore le mieux et en toute sécurité les îles de Toronto, avec ou sans guide local. Vous pourrez louer directement votre vélo sur l’ile, c’est d’ailleurs la solution la plus simple. Une fois arrivé sur l’ile, passez devant le Centre Ville Amusement Park, traversez le pont qui vous fait face jusqu’à rejoindre la rive sud de l’île, une quinzaine de minutes plus tard. Vous pourrez louer des vélos à Toronto Island Bicycle Rental. Phare de Gibraltar Point, Royal Canadian Yacht Club, parcs, plages, panoramas sur le grand lac et vue imprenable sur la skyline de Toronto… cette escapade très accessible est parfaite pour une parenthèse de nature loin de l’agitation urbaine. C’est aussi une excellente manière de voir Toronto autrement et préparer à tête reposée la suite du séjour. D’ailleurs, les parcs verdoyants sont nombreux aux quatre coins de la ville, à commencer par High Park et Trinity Bellwoods Park en plein centre. D’autres bols de nature vous attendent par exemple dans Garden District, sous les jolies serres du Allan Gardens Conservatory librement accessibles, ou encore dans le secteur des plages, The Beaches, tout à fait à l’est de Toronto.

Visite des Iles de Toronto - Photo Audrey Lorans-Garbay | Québec Le Mag

Visite des Iles de Toronto – Photo Audrey Lorans-Garbay | Québec Le Mag

Partir à la découverte des quartiers de Toronto

Comme toute ville-monde qui se respecte, Toronto a de quoi vous faire voyager loin au gré de ses quartiers. Voyageons dans le temps, pour commencer. À l’est du Vieux-Toronto, vous trouverez The Distillery Historic District, un village piétonnier miniature composé d’anciens entrepôts et bâtiments industriels patrimoniaux remarquablement rénovés pour abriter aujourd’hui toutes sortes de galeries d’art, boutiques d’artisanat et de souvenirs, restaurants et bars. Ce quartier magnétisant les touristes doit son nom à la grande distillerie de whisky qu’il abritait au XIXe siècle. De l’autre côté du centre-ville, à l’ouest, le très branché Queen West offre une tout autre ambiance, résolument contemporaine. C’est l’épicentre du nightlife ontarien, de la mode, du design et des arts. À ne pas manquer, la ruelle Graffiti Alley, située juste au sud de Queen West, entre les avenues Spadina et Portland, s’apparente à une galerie à ciel ouvert entièrement dédiée au street art. On y retrouve les œuvres de nombreux artistes torontois. Pour les plus férus d’entre vous, notez que plusieurs compagnies proposent des tours guidés durant lesquels les œuvres sont bien expliquées. Si vous aimez les graffitis et plus largement les ambiances urbaines un peu bohèmes, vous adorerez aussi Kensington Market, un vrai labyrinthe de petites rues colorées où s’alignent les friperies vintage, les épiceries exotiques, les cafés sympas et les boutiques originales et décalées. La capitale ontarienne offre enfin un rendez-vous unique avec la diversité culturelle, linguistique et… gourmande ! Ses grands quartiers multiculturels vous feront en effet voyager en même temps que vos papilles. Nos repaires préférés pour s’évader loin sans quitter le réseau de transport urbain ? Facilement accessible, Chinatown est particulièrement animé et riche en bonnes tables et marchés asiatiques. On adore aussi Little Italy, qui s’étend sur une portion de la rue College Street juste à l’ouest de Kensington Market, ou encore Greektown, alias The Danforth, et bien sûr Little India, où l’immense Gerrard India Bazaar BIA recèle d’innombrables restaurants et épiceries indiennes et pakistanaises. Toronto, c’est une multitude de voyages dans le voyage, le dépaysement à chaque coin de rue !

Distillery District à Toronto : solidarité avec les Ukrainiens - Photo Audrey Lorans-Garbay | Québec Le Mag

Distillery District à Toronto – Photo Audrey Lorans-Garbay | Québec Le Mag

Où manger et boire un verre à Toronto

On vous l’a dit, on mange bien à Toronto et même très bien ! C’est ce qui vaut à Toronto de voir débarquer le prestigieux guide Michelin en 2022. Du café vegan au steakhouse haut de gamme en passant par toute la palette des saveurs du monde, la métropole est une grande destination pour les foodies en quête de découvertes et de diversité. Nombreux sont les restaurants de Toronto à se hisser chaque année en tête des différents palmarès. Côté gastronomie et cuisine pop, on peut citer Aloette, ALO Restaurant, Brothers, Canis, Canoe, Dandylion, Edulis, Scaramouche Restaurant, KANDL Artistique ou encore La Banane parmi les valeurs sûres. Dans votre tour du monde des papilles, n’oubliez pas Spice505 pour la cuisine indienne, LaVinia pour un saut en Espagne, Wilbur Mexicana pour une parenthèse latino avec terrasse, Mezes pour voyager en Grèce, ainsi qu’un steakhouse mémorable pour la couleur plus locale nord-américaine, le Jacobs & Co. Et pour trinquer ? Toronto célèbre dignement les bières artisanales dans des lieux comme Bandit Brewery, Bellwoods Brewery, Birreria Volo ou Godspeed Brewery. Pour le cidre artisanal, rendez-vous au Brickworks Ciderhouse. Amateurs de spiritueux, vous serez comblés au Spirit of York Distillery Co., en plein Distillery Historic District, mais vous pouvez aussi vous échapper au nord de Toronto jusqu’à Bradford, où trouver Yongehurst Distillery Co. qui utilise des produits locaux dans la plus pure tradition. Cheers!

Où dormir à Toronto

Le centre-ville de Toronto et le quartier historique adjacent sont parfaits pour choisir un camp de base qui vous permettra de séjourner au cœur de tout et d’explorer facilement la ville et les îles. On y retrouve toutes les grandes enseignes d’hôtels comme Holiday Inn Toronto Downtown, Fairmont Royal York Hotel, Radisson Blu Downtown Toronto, Holiday Inn Express Toronto ou encore DoubleTree by Hilton Toronto. Dans la très animée King Street West, le Hyatt Regency Toronto, établissement classé Voyage durable, est une bonne option, de même que le One King West Hotel and Residence. Du côté des quartiers branchés qui montent, on vous conseille à l’ouest de la ville The Drake Hotel et le Gladstone Hotel, dans West Queen West, et à l’est, The Broadview Hotel dans le quartier Riverside.

Fresque dans Graffiti Alley à Toronto - Photo Audrey Lorans-Garbay | Québec Le Mag

Fresque dans Graffiti Alley à Toronto – Photo Audrey Lorans-Garbay | Québec Le Mag

Quoi faire autour de Toronto

La distance réduite entre Toronto et les chutes du Niagara font de ces dernières un lieu de passage incontournable : elles se trouvent à seulement 1 h 30 de route. Niagara est aussi une région viticole qui vaut la peine d’être visitée et dégustée, notamment pour ses vins de glace de renommée internationale. Des excursions d’une journée, par exemple avec Niagara Day Tour, permettent de découvrir des vignobles tels Joseph’s Estate Wines ou Reif Estate Winery, sans oublier l’arrêt au Niagara College Teaching Winery ni un temps libre pour explorer à son rythme Niagara-on-the-Lake. Si l’appel de la nature et du lac Ontario est plus fort que tout, vous adorerez Scarborough Bluffs, qui s’étend sur une quinzaine de kilomètres sur les rives du lac à seulement une demi-heure du centre-ville. Outre les falaises qui sont très impressionnantes et photogéniques, ce secteur englobe pas moins de 11 parcs présentant tous leur intérêt et leurs attraits. Farniente sur les plages, randonnée, vélo, natation, beach volley, ornithologie, observation de la faune, des papillons, découverte de jardins, d’œuvres d’art et d’architecture… Le menu est copieux pour une belle tranche d’évasion nature à portée immédiate de la métropole aux mille facettes.

Chutes du Niagara | Photo Québec Le Mag

Plus d’infos :
• destinationtoronto.com
• destinationontario.com

Québec Le Mag

Partenaire de vos vacances au Québec ! Leader incontesté des magazines touristiques sur le Québec en Europe Francophone.

Voir aussi les articles de Québec Le Mag


Comments

Les commentaires sont fermés.