Chalet Spa Canada : Luxe et nordicité

Chalet

Aucun commentaire


Peu d’endroits parviennent ainsi, en trois petits mots, à stimuler
l’imaginaire et à évoquer l’essence véritable d’un art de vivre québécois Chalets. Spa. Canada. L’odeur des pins. Le bouillon fumant dont l’écume protège les corps du froid environnant. Fermez les yeux. Vous y êtes.

La cabane a une place particulière dans le coeur et la vie de Sylvie et Christophe, Québécois d’adoption et propriétaires des lieux. Leur havre de Mont Grand-Fonds, près de La Malbaie, est l’aboutissement d’un projet mûri leur vie entière, rien de moins. Comme beaucoup d’enfants – mais peu de couples formés au secondaire – c’est dans les arbres
qu’ils font leurs armes.

Aujourd’hui, la cabane est toujours là, le plan directeur et l’âme de tout ce qu’ils ont bâti de leurs mains : 14 chalets chics et écoresponsables quatre saisons, chacun d’une personnalité propre et construit dans le respect de la tradition par Christophe lui-même.

LA VIE DE CHALET

Si rien ne vous empêche de séjourner ici à deux, façon retraite vivifiante et ressourçante, il demeure que la vie de chalet, au Québec, est une vie d’accueil et de partage. D’une capacité de 6 à 10 personnes, l’habitat s’adapte aux besoins de leurs invités. De larges espaces ouverts sur la nature environnante, la chaleur du foyer ou du poêle à bois dehors, sur la terrasse et tout le confort moderne que l’on est toujours heureux, quoi qu’on en dise, de retrouver après une journée au grand air. Comme le nom de l’établissement l’indique, certains chalets sont équipés d’un sauna, d’un spa – ou des deux – pour une immersion totale dans un art de vivre nordique très québécois.

C’est le cas, par exemple, du chalet Les 3 Cavaliers, un ancien camp de bûcherons revisité en refuge alpin lumineux, aux espaces en mezzanine ouverts sur l’intérieur et l’extérieur, et au foyer à bois ronflant. Ici comme dans les autres chalets, le mobilier est fait sur mesure à partir de bois récupéré dans les granges centenaires de la région. Les possesseurs de Tesla pourront également profiter d’une recharge murale pour recharger leur batterie, à elles aussi. Mais si tout ici appelle au calme et à la sérénité, le dépaysement ne serait pas total sans certains des attraits les plus remarquables de la province.

chalet-Les-3-cavaliers-chalet-spa-canada-quebec-le-mag

Chalet Les 3 cavaliers © Chalet Spa Canada

LA NATURE À VOTRE PORTE

Quelle que soit la saison, on y trouvera de quoi satisfaire ses rêves de nature et l’hiver n’est pas en reste. Vous êtes à Charlevoix, entre terre et mer, fleuve et montagnes où les sentiers aménagés ouvrent la voie à la pratique d’activités nombreuses, souvent en partenariat étroit avec des structures voisines des Chalets : l’équitation au Centre du Cheval Enchanteur et le traîneau à chiens au Chenil du Sportif sont de celles-là.

Au programme, des randonnées et excursions inoubliables en forêt boréale. Autre attraction, à quelques minutes à pied des chalets, la station de sports d’hiver du Mont Grand-Fonds. On y pratiquera ski de fond, randonnée en raquettes et bien sûr ski alpin, dans le cadre grandiose des hauteurs de La Malbaie. On apprécie la qualité de sa neige, mais aussi son caractère somme toute confidentiel, car elle est surtout pratiquée par les locaux, qui ne vous en diront (à raison) que du bien.

Un détail : il est possible d’y louer tout l’équipement nécessaire. Mais l’activité reine de ce coin de Charlevoix est sans doute la motoneige. Christophe est bien placé pour vous le dire : il en est justement guide hors piste. Vous aurez ainsi tout loisir d’arpenter les terres sauvages hivernales, au rythme des points de vue à couper le souffle sur l’astroblème.

motoneige-chalet-spa-canada-hiver-quebec-le-mag

Escapade motoneige © Chalet Spa Canada

Basile Moratille

Peu importe la distance à parcourir, tant qu’à l’arrivée l’attend un bout de lac où rafraichir sa bière de micro, un fromage local et une bonne jaserie. Québécois d’adoption depuis plusieurs années, Basile s’emploie à éviter les petites cases. Ce qu’il affectionne, c’est le terrain. Une photo acquise de haute lutte et les rencontres impromptues, humaines ou animales ; une viande jetée sur le feu qui crépite et une nuit à deviner quel peut bien être l’animal qui grogne devant la tente. Le rêve d’une vie simple qu’il aime transmettre aux touristes autant qu’aux immigrants et aux nouveaux arrivants au Québec !

Voir tous les articles de Basile Moratille


Adresses liées

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment :(

Laisser un commentaire