Nature, aventure et culture crie : 5 coups de cœur pour vivre un territoire authentique

Culture

Aucun commentaire


Cap sur le nord-ouest de la province. Terre d’aventure et de défis par excellence, mais aussi de culture autochtone ancestrale, la région Eeyou Istchee Baie-James fait monter très haut le curseur de l’évasion. Sa grande nature intacte et l’héritage vivant des Cris s’offrent au visiteur via un éventail d’expériences marquantes. En voici cinq parmi nos préférées.

Sur les eaux et les îles de la baie James avec les capitaines cris

Le territoire d’Eeyou Istchee Baie-James, c’est à la fois l’aventure nature et l’aventure humaine au seuil du Grand Nord québécois. C’est aussi un golfe qui prolonge vers le sud l’immense baie d’Hudson : la baie James et ses îles côtières.

Wiinipaakw Tours vous invite à prendre le large pour explorer ce territoire où s’épanouissent une flore et une faune nordiques fascinantes, à l’image des oiseaux marins, des bélugas, phoques, ours polaires et autres caribous. Cette coopérative de solidarité propose des croisières écotouristiques d’une journée ou une demi-journée au départ de Waskaganish et de Wemindji. En plus des trésors de Dame Nature, un copieux pique-nique et la découverte de l’histoire et des communautés cries du coin seront du voyage. Et vous pouvez faire confiance à votre capitaine cri pour vous guider en toute sécurité et authenticité dans cet univers démesuré.

wiinipaakw-baie-james-quebec-le-mag

La coopérative de solidarité Wiinipaakw Tours © Mathieu Dupuis

24 000 km2 d’aventures sur la « Terre des Eaux »

« Terre des Eaux, l’endroit où naissent les grandes eaux naturelles du Nord », c’est la signification de Nibiischii en langue crie. Et la Corporation Nibiischii, c’est votre sésame pour partir à l’aventure sur le territoire de véritables géants d’eau douce, dont le plus grand lac naturel du Québec, le lac Mistassini.

Votre terrain de jeux ? Deux grandes réserves fauniques, celle des lacs Albanel-Mistassini-et-Waconichi et la réserve faunique Assinica. L’activité reine à vivre ici ? La pêche bien sûr, sur des lacs et des rivières où livrer d’incroyables combats avec le doré jaune, le grand brochet, l’omble de fontaine et le mythique touladi.

De nombreuses options d’hébergement permettent de prendre racine en pleine nature (chalet en bois rond, camp prospecteur, camping et canot-camping, Cool Box), sans oublier cette nouveauté originale sur le lac Waconichi : les chalets flottants Mwakw, entièrement équipés et aménagés dans la baie Cliff. Le rêve !

niibiischii-baie-james-quebec-le-mag

Les chalets flottants Mwakw sur le lac Waconichi © Simon Jodoin

Un séjour à Chisasibi sous le signe de la rencontre

Dernière communauté crie de la région accessible par la route, Chisasibi est un grand lieu de rencontre à plusieurs égards. C’est ici, sur la rive sud de la rivière La Grande, que se rencontrent la forêt boréale et la toundra arctique. Ici également que se rejoignent les eaux de la baie James et de la baie d’Hudson. Chisasibi est aussi la communauté où rencontrer ce peuple cri qui vivait auparavant sur l’île Fort George, île qu’on peut d’ailleurs rejoindre en bateau et où se tient chaque été le festival culturel « Mamoweedow » (rassemblement).

À visiter absolument dans la communauté moderne installée sur la côte, le Centre culturel et du patrimoine de Chisasibi vous dévoilera l’héritage vivant du peuple de la Grande-Rivière, son histoire, ses traditions, ses savoir-faire… Un lieu qui tisse des liens forts entre les générations pour que ces connaissances ancestrales perdurent. Pour un hébergement sur place avec vue sur la rivière, on vous recommande l’Auberge Maanitaaukimikw. Encore et toujours de belles rencontres en perspective !

chisasbi-baie-james-quebec-le-mag

Festival culturel « Mamoweedow » © Annie-Claude Roberge

Une bâtisse pas comme les autres à Oujé-Bougoumou

Aanischaaukamikw est le nom désignant ce fabuleux Institut culturel cri inauguré en 2011 à Oujé-Bougoumou, une jeune communauté dont la construction écoresponsable et l’architecture traditionnelle ont été honorés par l’UNESCO. Également remarquable pour son architecture de verre et de bois, l’Institut culturel cri Aanischaaukamikw est tout à la fois un musée, une bibliothèque, un centre culturel, un espace de recherche et d’archives…

En somme, un lieu innovant et interactif d’apprentissage et de transmission de la culture crie. Sa collection d’artefacts historiques et d’objets d’art et d’artisanat en fait une incroyable vitrine de l’univers des Cris d’Eeyou Istchee. Mais vous l’aurez compris, sa vocation et sa mission vont encore bien plus loin… Une visite immanquable.

institut-cris-baie-james-quebec-le-mag

L’Institut culturel cri Aanischaaukamikw © Cendrine Chénel

La magie d’une immersion nordique en pourvoirie autochtone

Notre cinquième coup de cœur en Eeyou Istchee Baie-James nous ramène au cœur de la nature boréale dans toute sa splendeur, et il est double.

La Pourvoirie des Camps Mistassini nous invite en effet à des séjours de pêche sur deux sites incroyables. Le plus grand lac naturel d’eau douce du Québec, le lac Mistassini, prête son décor extralarge à la Pourvoirie Osprey/Aigle Pêcheur. De son côté, le Camp Louis-Jolliet borde un cours d’eau dont le nom fait frétiller les pêcheurs sportifs, la rivière Rupert. Dans les deux cas, c’est la grande aventure au nord du 51e parallèle pour aller défier de très combattifs dorés, brochets, truites et autres touladis en profitant de l’expérience de guides hors-pair, le tout sur fond de culture crie. Vous aimerez aussi l’accueil et l’hébergement en chalet pour vous remettre de vos émotions.

On part quand ?

pourvoirie-mistassini-baie-james-quebec-le-mag

Invitation à la pêche en pourvoirie © Hooké

Plus d’infos
tourismeautochtone.com/regions/eeyou-istchee-baie-james
decrochezcommejamais.com

David Lang

Journaliste spécialisé voyage et art de vivre, David se régale avec le Québec depuis près de 15 ans. Après plus de 40 voyages à travers les régions et les saisons de la Belle Province, il devance largement Jacques Cartier et s’avoue toujours aussi bluffé par les expérience et les rencontres à vivre sur ce territoire hors nome. David le rédac’ chef anime une équipe de rédacteurs et de photographes avec qui il partage sa soif de découvertes chez les cousins.

Voir aussi les articles de David Lang


Adresses liées

institut-culturel-cri-baie-james-quebec-le-mag

Eeyou Istchee Baie-James

L’institut Culturel Cri Aanischaaukamikw

Activité

L’Institut culturel cri Aanischaaukamikw fait la fierté de la communauté d’Oujé-Bougoumou, en région Eeyou Istchee Baie-James. Ce lieu aux multiples vocations offre un rendez-vous inédit avec …

Articles liés

Comments

Les commentaires sont fermés.