Élisapie illumine le Mont-Royal

Culture

Aucun commentaire


Un concert intime d’Élisapie au lever du soleil sur le belvédère Kondiaronk du Mont-Royal. Sur le papier, c’était alléchant. Dans la réalité, c’était encore plus délicieux. Ça s’est passé un 6 juin 2019. Quarante-cinq minutes de bonheur...

Y’a des concerts comme ça, qui ont le goût d’un bonbon. La friandise du jour, c’était Élisapie. Alors qu’on commémorait en France le 75e anniversaire du Débarquement sur les plages normandes, la Gaspésie décidait de débarquer à Montréal, en prenant de la hauteur, au sommet de son emblématique Mont-Royal, sous des auspices autrement plus pacifiques et l’égide du Festival Musique du Bout du Monde, dont la 16e édition aura lieu du 8 au 11 août à Gaspé.

Depuis 4 ans, l’organisation de cet événement incontournable, au carrefour du mélange et de la découverte, a décidé d’exporter son spectacle signature dans la ville aux 100 clochers. Cette année, l’honneur est revenu à la chanteuse d’origine autochtone – inuit plus précisément -, dont le 3e album, The Ballad of The Runaway Girl, est sorti en 2018. Une agréable mise en bouche avant le concert que la Montréalaise d’adoption donnera au Cap-Bon-Ami le 11 août, déjà à guichet fermé. Le genre de décor à vous décrocher la mâchoire, avec ses falaises majestueuses et leurs insinuations de large…

concert-elisapie-a-montreal-festival-du-bout-du-monde-gaspesie-quebec-le-mag

Élisapie et le guitariste Jean-Sébastien Williams ont fait souffler le vent de l’émotion sur le belvédère du Mont-Royal. ©  Olivier Pierson

L’émotion d’Élisapie

Celui de Montréal n’était pas en reste. À l’instar de l’escale prévue en terre gaspésienne, on a eu droit au lever du soleil pour déballer ce joli cadeau. Ce n’était pourtant pas gagné d’avance. La faute à cette météo qui joue depuis quelque temps avec les nerfs des Québécois, du genre frisquette et pleurnicharde. Mais pas là. À croire qu’il était écrit là-haut que le temps grincheux allait se remettre à sourire. Fuck off les parapluies.

Dans un communiqué adressé aux médias, le Festival Musique du Bout du monde rappelait que l’objectif de ce concert décentralisé était de « partager les émotions que les spectateurs du Cap-Bon-Ami peuvent ressentir chaque année dans le parc national Forillon », comme l’an passé avec le groupe de musique folklorique tuvaine Alash. Du concentré de beauté. De l’émotion, il y en a eu également sur le Mont-Royal, et ce n’est pas Élisapie, émue aux larmes durant une de ses chansons, qui dira le contraire. En à peine une heure, le but était atteint, et les mines réjouies dans le public constituaient le plus beau des récépissés. Le remontant avait fait son œuvre, et l’on savait qu’on allait passer une belle journée.

elisapie-a-montreal-festival-du-bout-du-monde-gaspesie-quebec-le-mag

La météo parfaite a accentué la magie du moment. © Olivier Pierson

Un moment privilégié

Il faut avoir vécu les premières lueurs du jour sur la montagne de Montréal pour apprécier – la sève – du moment présent, quand le soleil orange enfile sa teinte jaune sur une ville encore en pyjama, tel un projecteur éradiquant l’obscurité. C’est le privilège de vivre ce genre d’instant qui décuple le bonheur ressenti, avec, pour enrober le tout, la voix chaude et la prestation habitée d’Élisapie, accompagnée pour l’occasion du guitariste Jean-Sébastien Williams, dont les quelques interventions dans la langue de ses ancêtres ont apporté leur écot à la lévitation ambiante.

On eut dit par moment que cette femme aux cheveux de geai était connectée aux éléments, comme la musique le fut avec la nature, dans une sorte de tango impressionniste. Le feu – représenté par le soleil -, l’eau – que l’on devinait, à quelques battements d’ailes de là, dans le lit King du Saint-Laurent -, la terre – omniprésente sur ce site sylvestre surmonté d’une grande croix – et l’air – soufflant le frais en vous faisant la bise – ont tous répondu présent.

Une agréable mise en bouche avant le 11 août au Cap-Bon-Ami et son décor de carte postale. Mais ça, on vous l’a déjà dit…

__________________

Pour tout savoir sur le Festival Musique du bout du Monde :

Autres liens utiles : Facebook | Instagram | YouTube

Olivier Pierson

Journaliste depuis une vingtaine d'années, Olivier a œuvré en France au sein de la presse quotidienne régionale, traitant de sujets aussi divers et variés que le sport, la politique ou les faits divers... C'est désormais à la culture et au tourisme de plein air que ce fondu de marche consacre la majeure partie de son temps, toujours friand de découvertes et de rencontres, mais aussi de nouvelles expériences !

Voir tous les articles de Olivier Pierson


Commentaires

Aucun commentaire pour le moment :(

Laisser un commentaire