Festival Musique du Bout du Monde : Enchantement sur la pointe Gaspésienne

Culture

Aucun commentaire


Il fait résonner chaque été les panoramas somptueux de la pointe de la péninsule gaspésienne. Le Festival Musique du Bout du Monde, qui livre sa 18e édition du 11 au 14 août 2022 à Gaspé, n’a toutefois pas attendu ses 18 ans pour s’imposer comme un rendez-vous majeur et affirmer sa différence.

Quatre jours mêlant découvertes musicales tous azimuts et bonne humeur rassembleuse au cœur d’écrins paysagers uniques au monde. Depuis sa première édition en 2004, Le Festival Musique du Bout du Monde (FMBM) célèbre les cultures et le partage dans un cadre qui marque les esprits au moins autant que la programmation éclectique de l’événement.

À l’extrémité de la Gaspésie, Gaspé et ses alentours sont le théâtre naturel d’une sorte de bouquet final géologique, celui de la chaîne de montagnes des Appalaches terminant sa longue chevauchée américaine pour s’offrir à la mer. Falaises et forêt, reliefs, caps et baies dessinent cet amalgame unique de paysages dont le parc national Forillon préserve un sublime échantillon, à un saut de baleine d’une ville côtière connue pour être le « Berceau de l’Amérique française ». Aujourd’hui, à l’instar d’un Jacques Cartier qui accosta la baie de Gaspé en 1534 ou des Micmacs présents à Gaspé depuis un demi-millénaire, on vient de loin pour prendre racine au bout du monde le temps du festival.

scene-concert-festival-musique-du-bout-du-monde-fmbm-quebec-le-mag

Un festival ouvert à toute la famille © Ricochet Design

De près ou de loin, une histoire de rencontre

On vient de loin tout d’abord pour y jouer. L’équipe du festival invite des artistes de tous les horizons, au talent confirmé ou émergent et dans des styles aussi variés que la chanson, les musiques du monde, l’électro, le rock, la soul, le hip-hop, la musique trad’ ou le néoclassique, sans oublier la belle tribune donnée à la nouvelle scène québécoise.

Ainsi, en 2021, malgré les contraintes liées à la pandémie, on a ainsi pu assister aux spectacles d’Ilam, artiste d’origine sénégalaise, du collectif Boulila, qui ont transporté la foule au Maroc l’espace d’un concert, de TEKE TEKE, le groupe canadien qui monte, influencé par le rock japonais et le surf rock, ou encore de Guillaume Arsenault, qui a hissé sa folk teintée d’électro au sommet du mont Béchervaise pour ouvrir le festival devant l’un des plus beaux panoramas de sa Gaspésie natale. Diversité encore du côté du public : locaux ravis de voir la communauté de Gaspé vibrer au cœur de l’été, jeunes venus faire la fête hors des sentiers urbains battus, familles en vacances en Gaspésie ou mélomanes d’ici et d’ailleurs attirés par la qualité de la programmation. Tout ce beau monde partage durant quatre jours des moments d’exception, se rencontre et fait des découvertes. Signe qui ne trompe jamais, la bonne humeur et les sourires s’affichent aussi sur les visages des organisateurs et des bénévoles du début de l’événement jusqu’à son final. Si on vient au FMBM par curiosité, on y retourne assurément pour retrouver cette ambiance festive au cœur des grands espaces.

spectacle-festival-musique-du-bout-du-monde-fmbm-quebec-le-mag

Compagnie des artistes marionnettistes Nama – Malien Yacouba Magassouba et la québécoise Émilie Racine© Roger St-Laurent

Des moments suspendus

Pour qu’un festival régional indépendant laisse d’aussi bons souvenirs, il faut un peu plus qu’une jolie alchimie entre un lieu, un public et une proposition culturelle. La particularité du FMBM, c’est de prendre d’assaut non pas un, mais plusieurs sites au cœur de la carte postale gaspésienne. Dans une clairière, sur une plage, sur une montagne ou un cap, au bord de la baie de Gaspé : le festival se plie en quatre pour varier les décors des concerts, sans compter les spectacles gratuits qui se succèdent dans le cadre des journées du Bout du Monde.

Des rendez-vous magiques ont ainsi fait la signature du FMBM. On a parlé des concerts au sommet bien connu des skieurs du mont Béchervaise, avec vue dantesque sur la baie de Gaspé. Que diriez-vous de voir le soleil se lever en musique sur le bout du monde, depuis le cap Bon-Ami, au cœur du parc national Forillon ? Vous ne regretterez pas de vous être levé très tôt (ou pas couché du tout) pour assister à cet événement devenu mythique qui inaugure la dernière journée du Festival Musique du Bout du Monde. Unique, ouvert, original et convivial, comme la Gaspésie en somme… Vivement la 18e édition, dont la programmation sera connue en avril.

Plus d’infos : musiqueduboutdumonde.com

David Lang

Journaliste spécialisé voyage et art de vivre, David se régale avec le Québec depuis près de 15 ans. Après plus de 40 voyages à travers les régions et les saisons de la Belle Province, il devance largement Jacques Cartier et s’avoue toujours aussi bluffé par les expérience et les rencontres à vivre sur ce territoire hors nome. David le rédac’ chef anime une équipe de rédacteurs et de photographes avec qui il partage sa soif de découvertes chez les cousins.

Voir aussi les articles de David Lang


Adresses liées

art-festival-musique-du-bout-du-monde-quebec-le-mag

Aucune catégorie

Festival Musique du Bout du Monde

Activité

De retour en 2022 à Gaspé ! Festif, convivial, chaleureux… et métissé. Bienvenue au Festival Musique du Bout du Monde de Gaspé qui présentera sa prochaine édition en 2022 du 11 au 14 août …

Articles liés

Comments

No comments yet :(

Laisser un commentaire