5 endroits pour dormir dehors en hiver

Insolite

Aucun commentaire


Pour ceux qui imaginent que l’hiver au Québec est « plate », voici une sélection de séjours insolites proposés aux quatre coins de la province. Amateurs d’aventure ou d’inédit, attachez votre « tuque » !

le CAMPING HIVERNAL au Québec

Nombreux sont les parcs nationaux du Québec à permettre le camping d’hiver. La location d’un emplacement coûte moins de 25 $. Sur place, pas d’eau courante ni d’électricité alentour, seulement des toilettes sèches, la coupure totale… parmi les principaux lieux, on retiendra le parc d’Oka tout proche de Montréal qui réunit patrimoine historique et naturel. Trois sentiers de randonnée longent le lac des Deux Montagnes et il ne faut pas rater l’ascension de la colline du Calvaire, un chemin de croix aménagé par les Sulpiciens qui s’achève sur un point de vue panoramique, où trois chapelles font la vigie depuis 1742 !

Également à deux pas d’un grand centre urbain, le parc national de la Jacques-Cartier dans la région de Québec offre de dormir dans un environnement éclatant avec sa forêt de conifères, ses vallées et ses cours d’eau sculptés dans la glace. Dans les Laurentides, le camping d’hiver du parc du Mont-Tremblant se trouve dans le secteur de la Diable. Il s’adresse aux amateurs expérimentés et très bien équipés et il est fortement suggéré de partir en groupe d’au moins deux personnes.

En Estrie, dans le parc national du Mont-Mégantic, il n’y a pas que lors des fameuses Perséides d’août que l’on peut observer des milliers d’étoiles. La célèbre réserve internationale de ciel étoilé permet de contempler les astres toute l’année par temps dégagé. Dans le parc de la Gaspésie, un seul site est proposé en hiver, celui du Mont-Albert. Il dispose de 80 emplacements aménagés et vous aurez peut-être la chance d’apercevoir un des derniers caribous qui vivent dans la région.

parc-national-de-la-jacques-cartier-hiver-randonnes-quebec-le-mag

Randonnée en raquettes © SEPAQ

CABANES PERCHÉES, IGLOOS, BULLES ET MAISONS DE HOBBIT : hébergements insolites

Dormir dans un hébergement inusité est de plus en plus en vogue dans le monde et le Québec n’échappe pas à cette tendance, avec toutefois ses particularités. Au pays de lacs, de rivières et de forêts immenses, le concept de cabanes dans les arbres apparaissait évident et l’offre s’est multipliée au fil des années. À Saint-Faustin–Lac-Carré, les Refuges perchés Mont-Tremblant ne sont accessibles en hiver qu’après une belle randonnée pédestre. Les dix grandes maisonnettes sur pilotis ont été construites au milieu des arbres selon les principes du « sans trace ». Leur fenestration abondante donne l’impression de se fondre pleinement dans la nature environnante. Même idée de suspendre le temps entre ciel et terre avec Kabania situé à Notre-Dame-de-la-Merci en bordure du parc régional de la forêt Ouareau.

Moins classique, dans les Hautes-Laurentides, les Toits du monde proposent de vous transporter dans un monde féerique. Vous pourrez au choix dormir en hauteur dans un petit chalet « enchanté » aux murs penchés, à la toiture courbée et aux fenêtres tordues ou totalement enraciné dans une maison de « Hobbit » au toit végétal inspirée de l’œuvre de Tolkien. Entre Cimes et Racines à Bolton- Est en Estrie, offre un autre logis de Hobbit ainsi qu’un écogîte baptisé « Pierre de Feu » construit dans un rocher à la manière des premières habitations troglodytes. On ne quitte pas l’univers des contes et légendes avec Le Rond Coin, une parcelle de terre «magique» située à Saint-Élie-de-Caxton, dans le fameux village du conteur Fred Pellerin. On est ici au royaume des lutins et l’on dort dans un camp de bûcherons, une roulotte gitane ou un igloo en bois. Au chapitre des séjours inusités, on retrouve aussi les bulles chauffées du site Les Pieds sur Terre ou encore un igloo, en vraie neige cette fois, au centre de santé Le Rituel, tous deux dans la région de Lanaudière.

Dans la Belle Province, il y a véritablement de quoi passer des nuits d’hiver pas ordinaires et faire beaucoup d’envieux en racontant ses vacances !

entre-cime-et-racine-maison-hobbit-hiver-quebec-le-mag

La maison des Hobbits

HOTEL GIVRÉ : HÔTEL DE GLACE DE QUÉBEC

Installé en périphérie de la ville de Québec, l‘Hôtel de Glace et le seul du genre en Amérique du Nord. Ce complexe hors norme de 3 000 m2 (2 000 pieds carrés) abrite 45 chambres ou suites thématiques, de nombreux corridors décorés, un bar et une chapelle. Devant être reconstruit dès que la température le permet (en général en janvier) il est différent chaque année. Chaque hiver, en moyenne 5 000 voyageurs dorment ici sur un lit fait d’un solide bloc de glace sur lequel sont posés un sommier en bois et un matelas étanche assorti de couvertures. On se glisse ensuite dans un sac de couchage nordique conçu pour résister à des froids extrêmes. Frissons garantis !

hotel-de-glace-quebec-hebergement-insolite-hiver-quebec-le-mag

Passez une nuit givrée © Hôtel de glace Québec

Hébergement unique : UNE NUIT AVEC LES LOUPS

On ne vante plus les mérites du Parc Oméga, cette réserve animalière située près de Montebello en Outaouais, permettant de découvrir de nombreuses espèces sauvages de la faune nord-américaine. Sa dernière nouveauté propose de vivre une véritable nuit d’exception. La plus cossue des cabanes d’hébergement du parc offre en effet une paroi vitrée qui donne directement sur l’enclos où s’ébattent les loups.
Un face-à-face impressionnant que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Et c’est encore plus beau en hiver.

EN IMMERSION AVEC LES CRIS

Le site Nuuhchimi Wiinuu est situé non loin du village de la communauté d’Oujé- Bougoumou, dans la région de la Baie-James.

Dans ce camp isolé en pleine forêt, au bord d’un lac, vous dormirez dans des habitations traditionnelles confortables en rondin et en toile. La famille Bosum reçoit les visiteurs dans un esprit de partage et d’exploration de la culture crie. En hiver, la randonnée en raquettes, la pêche sous la glace, la trappe et la découverte de l’artisanat autochtone constituent le cœur des activités, sans oublier la gastronomie des peuples du Nord.

Philippe Renault

Après avoir beaucoup voyagé et réalisé des reportages pour des magazines de voyage, de sport et d’aventure, Philippe Renault a décidé de se poser à Montréal, selon lui un des meilleurs endroits au monde pour bien vivre et s’épanouir. Du Québec, il aime la variété des paysages au gré des saisons avec une préférence pour l’automne. Pour les photos urbaines, en revanche, l’été à Montréal est sans aucun doute le meilleur moment avec ses festivals, ses ambiances de rue et son côté décontracté. Il est l’auteur de plusieurs livres et guides sur le Québec et le Canada, parmi ses derniers ouvrages on trouve Montréal insolite et secrète (éditions Jonglez 2017), S’installer à Montréal (éditions Héliopoles 2017) et le Tour du monde à Montréal (éditions Ulysse 2014).

Voir tous les articles de Philippe Renault


Adresses liées

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment :(

Laisser un commentaire