Voyager de manière responsable au Québec

Le blog

Aucun commentaire


Tendance de fond appelée à transformer notre façon de voyager et de séjourner, le tourisme durable s’incarne aujourd’hui dans une multitude de propositions. De son environnement à son patrimoine humain, le Québec a de forts atouts à faire valoir.

Destinations et activités écotouristiques, hébergements écologiques, séjours « Sans Trace », agrotourisme tourné vers le bio et le local, entreprises d’économie sociale et solidaire : le tourisme durable et responsable gagne du terrain au Québec comme ailleurs.

Si la tendance s’inscrit dans un large mouvement visant à réconcilier les activités humaines avec la planète, elle s’incarne aujourd’hui dans des initiatives et des lieux si variés qu’on peut tout à fait prévoir ses week-ends et ses vacances sous le signe du durable aux quatre coins du Québec, ce qui n’était pas forcément le cas il y a encore 15 ans. Pour le consommateur, il est question non seulement de voyager de manière plus responsable, mais aussi de s’imprégner d’un autre rythme et de rencontres plus authentiques avec la nature comme avec les humains. Voici quelques pistes pour voyager autrement au Québec.

Dans les parcs nationaux : évasion et conservation

Parce qu’ils ont la conservation des espaces naturels du Québec inscrite dans leur ADN, les parcs nationaux sont des destinations d’excellence pour se mettre au vert dans les règles de l’art. Au-delà des activités de plein air et de l’hébergement en nature, ces territoires protégés vous invitent à une rencontre à la fois intime, respectueuse et riche de sens avec l’environnement. Gérés par la Sépaq ou sous l’égide fédérale de Parcs Canada, les parcs nationaux fourmillent ainsi d’activités d’interprétation à vivre en compagnie de guides naturalistes. Plusieurs vous invitent même à devenir vous-même un acteur de la protection de la nature. C’est le cas du parc national de Mauricie, qui célèbre cette année ses 50 ans et où le public est convié, entre autres, à noter ses observations de plongeon huard, un canard emblématique qui fait l’objet d’un important plan de protection. En rendant votre rapport à la sortie du parc, vous participez à sa sauvegarde.

L’une des activités vedettes au Québec, c’est bien sûr la rencontre avec les baleines dans les eaux du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, l’un des meilleurs sites au monde pour leur observation. Là aussi, la forte fréquentation touristique associée à la fragilité de certaines espèces de mammifères marins, à l’instar du béluga, ont conduit à l’adoption de protocoles très stricts pour encadrer ces activités d’observation en mer. Créée en 2011, l’Alliance Éco-Baleine réunit tous les acteurs de ce secteur pour limiter les impacts et assurer le développement durable des excursions aux baleines. Il s’agit d’un des dispositifs les plus ambitieux – et les mieux respectés – à l’échelle du globe.

observation-des-baleines-voyager-responsable-quebec-le-mag

L’observation des baleines © Parc Marin Saguenay-Saint-Laurent

Plein air actif et durable : oui à l’écotourisme !

Vous voulez être certains de jouer dehors en toute sécurité pour vous comme pour la nature qui vous accueille ? L’organisme Aventure Écotourisme Québec (AEQ) accrédite depuis près de 30 ans des entreprises et prestataires d’aventures en nature sur la base de critères et standards qualitatifs parmi les plus exigeants en Amérique du Nord. Traîneau à chiens, randonnée pédestre ou en raquettes, canyoning, via ferrata, kayak de mer, vélo… Plus de 140 entreprises certifiées Qualité-Sécurité sont répertoriées et, quelle que soit la région ou la saison, vous êtes sûrs de confier vos projets à des professionnels compétents et consciencieux. Pour vous faire une idée, consultez le portail Québec Aventure Plein Air. En collaboration avec l’association des Parcs régionaux du Québec, il offre un tour d’horizon des activités, des hébergements et des destinations pour s’oxygéner les yeux fermés. Vous y trouverez aussi le « Code de l’écotouriste » , qui se réfère aux sept principes du mouvement « Sans trace », ainsi qu’une charte éthique du voyageur au Québec vous invitant à devenir un « usager » des grands espaces responsable, attentif à la nature québécoise et à ses habitants.

Le Québec compte également de nombreuses destinations et lieux de villégiature connus pour leur engagement pour l’environnement et l’écotourisme. Citons le Parc-Nature de Pointe-aux-Outardes, en Côte-Nord, où séjourner de manière originale (entre autres dans des nichoirs à oiseaux géants) au cœur d’un écrin rassemblant différents écosystèmes débordant de biodiversité. En Mauricie, Le baluchon Éco-villégiature est un autre grand nom du tourisme vert au Québec, alliant bien-être, hébergement, gastronomie et activités en nature, dont l’équitation, au sein d’un territoire superbement conservé.

le-baluchon-eco-villegiature-voyager-responsable-quebec-le-mag

Un moment de détente dans la nature © le Baluchon Eco-Villégiature

Tourisme autochtone : des valeurs qui coulent de source

Le respect de la Terre-Mère et l’usage raisonné de ses ressources sont au cœur des modes de vie des Premières Nations depuis des millénaires. Des valeurs qui prennent leur source à une époque où la chasse, la pêche et la cueillette formaient le quotidien de ces peuples nomades vivant en harmonie avec les saisons et les territoires. Aujourd’hui, la découverte des communautés autochtones aux quatre coins du Québec permet de mieux connaître cette philosophie de développement durable avant l’heure, marquant autant la spiritualité, la médecine, la cuisine ou les traditions culturelles ancestrales des Premiers Peuples, que les activités de plein air à vivre à leurs côtés.

Tourisme autochtone Québec vous orientera vers des dizaines d’options : pêcher avec les Cris dans les pourvoiries autochtones de la région Eeyou-Istchee Baie-James, découvrir les parcs nationaux du Nunavik en compagnie des Inuit, mieux connaître les traditions du peuple de la mer au Site d’interprétation de la culture Micmac de Gespeg, en Gaspésie, dormir sous un tipi ou dans une yourte sur un site écoresponsable comme Hébergement aux Cinq Sens dans les Cantons-de-l’Est, déguster littéralement la forêt boréale et le savoir-faire autochtone en mode gastronomique au restaurant La Traite, chez les Hurons-Wendat de Wendake… Les expériences possibles couvrent toutes les régions et saisons ; elles sont variées, nombreuses, synonymes d’authenticité, de partage et de ressourcement.

tourisme-autochtone-site-huron-wendat-voyager-responsable-quebec-le-mag

S’imprégner de la culture des Premières Nations © Site traditionnel Huron-Wendat

Mettre la main à la pâte ?

Vous êtes prêts à aller plus loin encore pour prendre soin de la grande nature québécoise ? La Belle Province est une terre d’aventures, mais aussi d’initiatives. Ces dernières années ont vu se multiplier les projets citoyens d’écovolontariat, à l’image de la Mission 100 Tonnes qui vise le retrait de 100 tonnes de déchets des cours d’eau, en commençant par le Saint-Laurent et ses affluents.

L’été dernier, des campagnes de nettoyages des berges ont ainsi eu lieu sur les Îles de la Madeleine, à Bergeronnes (Côte-Nord), à Alma (Saguenay–Lac-Saint-Jean) ou encore à Rouyn-Noranada (Abitibi-Témiscamingue). Vous pouvez aussi vous engager ou vous tenir informés des initiatives portées par les organismes les plus actifs au Québec en matière d’envronnement et d’écologie, comme WWF Canada, le réseau Équiterre, la Fondation David Suzuki ou encore l’Association québécoise Zéro Déchet (AQZD), qui pilote le Festival Zéro Déchet de Montréal.

Une manière de donner du sens à ses vacances et de contribuer, chacun à son échelle, à la préservation d’un patrimoine précieux pour les générations futures.

David Lang

Journaliste spécialisé voyage et art de vivre, David se régale avec le Québec depuis près de 15 ans. Après plus de 40 voyages à travers les régions et les saisons de la Belle Province, il devance largement Jacques Cartier et s’avoue toujours aussi bluffé par les expérience et les rencontres à vivre sur ce territoire hors nome. David le rédac’ chef anime une équipe de rédacteurs et de photographes avec qui il partage sa soif de découvertes chez les cousins.

Voir tous les articles de David Lang


Adresses liées

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment :(

Laisser un commentaire