Rimouski, la grande séduction terre-mer

Plein air

Aucun commentaire


Mer et forêt, ville et campagne, culture et aventure, saveurs et bonne humeur : la recette du bonheur selon Rimouski amalgame autant d’ingrédients que la capitale du Bas-Saint-Laurent a de facettes. D’attraits phares en découvertes, voici nos bonnes pistes pour se laisser régaler par Rimouski.

Elle a la mer à ses pieds et les grands espaces en guise de jardin. Rimouski séduit sur tous les tableaux, elle qui arbore le dynamisme d’une capitale régionale et la douceur d’une ville à taille humaine, le tout posté au cœur d’un environnement plus grand que nature. Car ici, à 300 km à l’est de Québec, les horizons sont grand ouverts, le fleuve s’appelle la mer et les terres émoustillent autant les épicuriens qu’il inspire les aventuriers.

Rimouski, ce sont les battures léchées par les marées sur plus de 50 km, mais également des vallées fertiles, d’innombrables lacs et rivières, sans oublier les reliefs des monts Notre-Dame qui font onduler les paysages du haut-pays. Un territoire de quelque 2 762 km2 qui place Rimouski et ses municipalités rurales au centre de tout, entre la frontière du Nouveau-Brunswick au sud et le Saint-Laurent au nord, en prise directe avec le centre-ville qui déroule le long de la baie son irrésistible Promenade de la mer sur 4,3 km. Le camp de base parfait pour partir à la rencontre de quelques incontournables…

Les paysages enivrants du parc national du Bic

Notre première escale est une merveille de nature préservée à seulement 15 km du centre-ville rimouskois. Le parc national du Bic protège un territoire côtier, insulaire et terrestre d’une beauté saisissante, alternant les paysages de caps rocheux, de pics, d’anses et d’îlots, de montagnes, de forêts et de baies secrètes fréquentées par les phoques et les oiseaux marins. De très nombreuses activités de plein air et d’interprétation sont à vivre ici, tant pour explorer la nature, la flore et la faune, que le patrimoine. On vous invite à prévoir au moins une randonnée pédestre, un tour à vélo ou une sortie en kayak de mer, sachant que cet écrin du réseau Sépaq propose aussi tout ce qu’il faut pour prolonger l’immersion, dont les très pratiques chalets « Écho » et « EXP » ainsi que huit yourtes. On vous fait une confidence : c’est l’un de nos parcs nationaux préférés au Québec, les couchers de soleil y sont inoubliables.

parc-national-du-bic-rimouski-bas-saint-laurent-quebec-le-mag

Parc national du Bic © Mathieu Dupuis / Ville de Rimouski

À la Pointe-au-Père, un rendez-vous unique avec la mer

On reste au bord du Saint-Laurent en mettant maintenant le cap à l’est, de l’autre côté du centre-ville, après la jolie marina de Rimouski. Le Site historique maritime de la Pointe-au-Père, ce sont trois attraits en un qui passionneront toute la famille. Autour d’une station de phare centenaire d’importance majeure dans l’histoire de la navigation sur le Saint-Laurent, ce complexe muséal nous invite à tout savoir sur la plus grande tragédie maritime canadienne, le naufrage de l’Empress of Ireland survenu en 1914. Une exposition poignante doublée d’un spectacle multi-sensoriel. Les bâtiments entourant le deuxième plus haut phare du Canada (à gravir absolument pour la vue !) abritent eux aussi des expositions captivantes.

Un attrait unique au Canada vous attend pour compléter cette riche rencontre avec l’histoire et le patrimoine maritime du Saint-Laurent : la visite d’un authentique sous-marin, l’Onondaga, bâtiment de 90 mètres de long qui fut actif jusqu’en 2000 et où se dévoile le quotidien des sous-mariniers. Vous laisserez-vous tenter par l’expérience d’une nuit à bord ?

onondaga-sous-marin-rimouski-bas-saint-laurent-quebec-le-mag

Sous-marin Onondaga © Mathieu Dupuis / Ville de Rimouski

Une journée d’enfer dans un canyon vertigineux et plus si affinités

Direction les terres pour la dose d’adrénaline. On s’arrête à Saint-Narcisse-de-Rimouski sans se laisser impressionner par le panneau annonçant Le Canyon des Portes de l’Enfer, du moins pas tout de suite, cette gorge de la rivière Rimouski réservant bel et bien quelques frissons…

Avec ses parois incroyablement encaissées, le canyon est amorcé par une chute de 20 mètres avant de parcourir 5 km au cœur d’un site offrant 20 km de sentiers de randonnée, la plus haute passerelle suspendue du Québec (63 mètres de hauteur), un escalier tout aussi vertigineux pour descendre jusqu’au cours d’eau ainsi que de nombreuses activités et animations pour toute la famille, dont un tout nouveau « Labyrinthe des secrets ».

Notez que cet attrait époustouflant s’est allié à la réserve faunique Duchénier pour donner naissance au regroupement Terfa. En pratique, Terfa nous invite à prolonger l’expérience nature en accédant aux sentiers et aux hébergements de la réserve faunique : camping, chalets et bientôt yourtes… tout pour une parfaite immersion au vert.

canyon-de-lenfer-rimouski-bas-saint-laurent-quebec-le-mag

Canyon des Portes de l’Enfer © Mathieu Dupuis / Ville de Rimouski

Reprendre son souffle, se détendre et savourer Rimouski

Parcs paisibles, lieux de bien-être, cafés accueillants, artisans du terroir et bonnes tables : à Rimouski, le choix est large pour se remettre de ses émotions au grand air. Et si on commençait par une escale dans le tout nouveau spa en ville ? Au Noah Spa, c’est l’eau qui se charge de vous remettre d’aplomb grâce à un parcours de soins savamment pensés autour du concept de bassin « eaunergique », sans oublier le hammam, le sauna sec et les autres installations du spa, le tout avec vue sur le fleuve.

Pour son originalité et son savoir-faire unique, on vous conseille enfin le détour à la Distillerie du Saint-Laurent. Cette adresse s’est fait un nom pour son gin infusé à l’algue (le bien nommé Gin St. Laurent), pour son whisky élaboré à partir de grains locaux et pour son acerum, un spiritueux issu de la distillation du sirop d’érable. Autant de produits distinctifs qui mettent en bouteille le meilleur de la région et qu’on pourra bientôt déguster également les yeux dans le fleuve, puisque la microdistillerie rimouskoise s’apprête à quitter le centre-ville pour le secteur de la Pointe-au-Père (visites possibles à partir de l’automne). Deux façons de terminer en beauté notre escapade à Rimouski en prononçant un seul et même mot : santé !

Plus d’infos : tourismerimouski.com

David Lang

Journaliste spécialisé voyage et art de vivre, David se régale avec le Québec depuis près de 15 ans. Après plus de 40 voyages à travers les régions et les saisons de la Belle Province, il devance largement Jacques Cartier et s’avoue toujours aussi bluffé par les expérience et les rencontres à vivre sur ce territoire hors nome. David le rédac’ chef anime une équipe de rédacteurs et de photographes avec qui il partage sa soif de découvertes chez les cousins.

Voir aussi les articles de David Lang


Adresses liées

Articles liés

Comments

No comments yet :(

Laisser un commentaire