Nos conseils pour vivre un trek au Nunavik

Le blog

Aucun commentaire


Ces deux-là étaient faits pour s’entendre ! La randonnée de longue durée, alias le trekking, et l’immensité de la toundra arctique, c’est le match parfait pour tout candidat à la grande évasion. C’est aussi une excellente manière de partir à la rencontre du Nunavik et du peuple inuit. Comme un voyage dans le Grand Nord québécois ne s’improvise pas, voici quelques conseils et trois suggestions dans les parcs nationaux du Nunavik.

Une nature vierge aux proportions démesurées, des paysages qui marquent l’âme, une faune sauvage unique au monde et un peuple à la culture ancestrale ne ressemblant à aucun autre…

Aux confins nordiques du Québec, le Nunavik s’étend sur un territoire grand comme la France et se prête aux rêves d’évasion les plus intenses. La longue randonnée permet d’explorer les fascinants territoires du Grand Nord au rythme de la marche et à hauteur d’homme, de la même manière que des générations d’Inuit du Nunavik ont arpenté ces paysages durant des millénaires. Les représentants de ce peuple, qui était encore nomade il y a moins d’un siècle, sont les meilleurs guides possibles. Leur connaissance du terrain et des contraintes du Grand Nord les rendent indispensables pour garantir une expérience sécuritaire et empreinte d’un maximum d’authenticité.

Le Grand Nord se mérite

Un voyage au lointain Nunavik ne s’improvise pas. Notre premier conseil est de le préparer bien à l’avance et, pour un projet de trekking, de viser l’offre estivale des parcs nationaux du Nunavik. L’été est en effet la période la plus propice pour entreprendre une randonnée de plusieurs jours sur la toundra.

À prévoir : de bonnes affaires de marche et des vêtements à la fois légers et chauds, l’été arctique demeurant autrement plus frais que dans le sud du Québec et le soir tombant bien plus vite. Indispensable, l’appareil photo vous permettra d’immortaliser des paysages parmi les plus emblématiques du Grand Nord, mais aussi pourquoi pas une rencontre avec les caribous migrateurs, les ours polaires ou les bœufs musqués, ou encore la magie d’une aurore boréale. On recommande également de ne pas oublier son ouverture d’esprit et sa faculté d’adaptation. Les conditions météorologiques peuvent changer très rapidement au Nunavik et le programme du jour se voir modifié à tout moment. L’imprévu fait partie de l’expédition, tout comme la chance d’être aux premières loges du mode de vie et la culture de vos guides et hôtes inuits. Pour beaucoup d’aventuriers, c’est ce volet humain qui constitue la véritable valeur ajoutée de l’expérience nordique.

On vous présente trois forfaits proposés par Parcs Nunavik au cœur de deux des quatre immenses parcs nationaux de la région, à savoir celui des Pingualuit et le parc national Kuururjuaq. Ils associent tous à la marche différentes activités culturelles et de plein air et la découverte d’une communauté inuite.

Prêts pour la grande aventure ?

Itinéraire 1 : TREKKING AU CRATÈRE

Où et quand ? Au parc national des Pingualuit en juillet et en août (vols au départ de Montréal à destination de Kuujjuaq).
Durée : 9 jours, 8 nuits.
Hébergement et restauration : 3 nuits à l’hôtel et 5 nuits en refuge tout équipé, 8 petits déjeuners, 8 dîners et 8 soupers.

Principaux paysages et sites traversés

  • Le fascinant cratère circulaire des Pingualuit et son lac Pingualuk aux eaux cristallines.
  • Un paysage quasi lunaire au beau milieu de la toundra arctique dû à l’impact d’une météorite il y a 1,4 millions d’années.
  • Vous sillonnerez également le canyon de la rivière Puvirnituq et sa flore précieuse.

Activités marquantes

Découverte du village nordique de Kangiqsujuaq, de la région d’Akulivik et d’une carrière de pierres à savon, cueillette de moules selon la marée, survol panoramique en avion de type Twin Otter, découverte des camps Manarsulik et Saguamaaluk, canoë ou kayak sur le lac Manarsulik, randonnées au cratère des Pingualuit, exploration du canyon de la rivière Puvirnituq, sites archéologiques, coucher de soleil sur la toundra, pêche, observation de la faune…

balade-itineraire-trek-nunavik-quebec-le-mag

Marche au Parc National Kuujjuaq @Annie-Claude Roberge

Itinéraire 2 : TREKKING DANS LES MONTS TORNGAT

Où et quand ? Au parc national Kuururjuaq en juillet et août (vols au départ de Montréal à destination de Kuujjuaq).
Durée : 9 jours, 8 nuits.
Hébergement et restauration : 3 nuits à l’hôtel et 5 nuits en refuge tout équipé, 8 petits déjeuners, 8 dîners et 8 soupers.

Principaux paysages et sites traversés

  • Le village de Kangiqsualujjuaq en bordure de la rivière George, à seulement 15 km de la baie d’Ungava.
  • Les paysages montagneux des Torngat dans le secteur d’Iberville avec ses glaciers, cirques, lacs et chutes, dont une vue spectaculaire sur la baie de Rama et la mer du Labrador.
  • Au retour, survol de l’impressionnante rivière Koroc serpentant dans sa vallée glaciaire.

Activités marquantes

Découverte de la communauté de Kangiqsualujjuaq, activités culturelles dont montage de la tente inuite traditionnelle appelée Tupik et repas traditionnel. Trekking dans les monts Torngat comprenant l’ascension du mont D’Iberville jusqu’à une altitude de 1554 m pour découvrir le plateau surnommé « football field ».

survol-avion-itineraire-trek-nunavik-quebec-le-mag

Survol en avion au Parc national Kuururjuaq © Patrick Graillon

itinéraire 3 : ASCENSION DU MONT D’IBERVILLE

Où et quand ? Au parc national Kuururjuaq en juillet et août (vols au départ de Montréal à destination de Kuujjuaq).
Durée : 9 jours, 8 nuits.
Hébergement et restauration : 3 nuits à l’hôtel et 5 nuits en camping traditionnel, 8 petits déjeuners, 8 dîners et 8 soupers.

Principaux paysages et sites traversés

  • Le village nordique de Kangiqsualujjuaq.
  • Survol de la rivière Koroc pour rejoindre le point de départ de l’expédition.
  • Le mont D’Iberville, soit le toit du Québec et la montagne canadienne la plus élevée à l’est des Rocheuses. Du haut de ses 1646 m, ce sommet offre une vue spectaculaire sur la chaîne des Torngat, à la frontière du Labrador.

Activités marquantes

Découverte de la communauté de Kangiqsualujjuaq, activités culturelles dont montage de la tente inuite traditionnelle appelée Tupik, repas traditionnel et coucher de soleil sur la baie. Ascension du mont D’Iberville jusqu’au sommet en fonction de la météo des conseils de votre guide. Vous serez encordés pour la dernière partie de l’ascension, jusqu’à la récompense panoramique finale !

David Lang

Journaliste spécialisé voyage et art de vivre, David se régale avec le Québec depuis près de 15 ans. Après plus de 40 voyages à travers les régions et les saisons de la Belle Province, il devance largement Jacques Cartier et s’avoue toujours aussi bluffé par les expérience et les rencontres à vivre sur ce territoire hors nome. David le rédac’ chef anime une équipe de rédacteurs et de photographes avec qui il partage sa soif de découvertes chez les cousins.

Voir tous les articles de David Lang


Adresses liées

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment :(

Laisser un commentaire