Entrez votre recherche puis tapez ENTRÉE

Recherche

Le Nunavik,
une région du Québec

© Annie-Claude Roberge

Bienvenue aux confins nordiques du Québec, bienvenue chez les Inuit ! Pour se représenter le Nunavik, il faut imaginer que, suite à une dérive un peu folle des continents, un pays grand comme l’Espagne se soit retrouvé loin, très loin au nord, au-delà du 55e parallèle.

Et que, sur cet immense territoire ceint de mers glacées et recouvert de toundra, oubliés de toute route et de toute voie ferrée, quatorze villages isolés les uns des autres aient jeté l’ancre, abritant une population d’à peine plus de 12 000 âmes. Le Nunavik des Inuit, des aurores boréales, des caribous et des ours polaires est cette terre aussi lointaine que fascinante. La région la plus septentrionale du Québec se déploie sur non moins de 507  000 km2, bordée par la baie d’Hudson à l’ouest, le détroit d’Hudson au nord et, à l’est, par la baie d’Ungava et le Labrador. La faune, le climat, les paysages, le mode de vie des habitants : tout ici porte le seau de l’Arctique. Le Nunavik, c’est le vrai Grand Nord tel qu’on se l’imagine, avec ses igloos et un thermomètre qui joue volontiers avec les – 30 degrés en hiver. Ce qu’on imagine moins, c’est qu’il est tout à fait possible d’y vivre de fabuleux séjours. D’aventures au grand air dans les parcs nationaux en échanges culturels hors du commun dans les villages inuits, vous avez rendez-vous avec l’étonnante richesse de cette contrée nordique, la « terre de grands espaces » ou la « grande contrée où vivre », telle que dénommée par les Inuit en inuktitut.

Nunavik : des idées de balades

Pour allier au mieux grande nature, découvertes culturelles et échanges humains au pays des Inuit, notre conseil est de vous fier aux forfaits proposés par les parcs nationaux du Nunavik, par un prestataire d’aventure tel qu’Aventure Inuit ou encore par les pourvoiries du Grand Nord.

Aventures, chasse, pêche, culture inuit, observation de l’incroyable faune du Nunavik… De nombreux forfaits combinent ces ingrédients pour vous offrir l’expérience nordique la plus complète possible.
Situés respectivement à l’est, à l’ouest et au nord du territoire, les trois parcs nationaux du Nunavik sont incontournables pour quiconque veut prendre la mesure de l’immensité et de la richesse de la région. Le terrain de jeux est illimité et les expériences proposées multiples : randonnée pédestre, kayak de mer, descente de rivière, observation de la faune, pêche, traîneau à chiens, raquette alpine, ski nordique, paraski (snow kite) et même fat bike désormais dans tous les parcs.

Quelques exemples ? Avec son forfait « Trekking au cratère », le parc national des Pingualuit vous invite à une aventure estivale de 9 jours, incluant la découverte du village nordique de Kangiqsuajuaq, ainsi que plusieurs superbes randonnées autour du cratère et au canyon de la rivière Puvirnituq. Au parc national Kuururjuaq, les émotions panoramiques sont au rendez-vous de la baie d’Ungava jusqu’au sommet du mont D’Iberville (1 646 mètres), le toit du Québec, tandis que la fougueuse rivière Koroc vous invite à l’aventure en eaux vives. Emprunté depuis des milliers d’années par les Inuit, ce territoire hors-norme est également riche de sites d’intérêt archéologique et culturel. Plusieurs treks estivaux et un forfait hivernal y sont proposés par Parcs Nunavik. Quant au parc national Tursujuq, il est tout simplement le plus vaste du Québec (26 107 km2). S’étendant vers la côte est de la baie d’Hudson, à proximité de la communauté inuite d’Umiujaq, le territoire qu’il protège est marqué par d’impressionnants paysages – les fameuses cuestas hudsoniennes, mais aussi le lac Tasiujaq et le double cratère météoritique du lac Wiyâshâkimî, aussi connu sous le nom de lac à l’Eau claire, deuxième plus grand lac du Québec – ainsi que par l’histoire des hommes.

Voie ancestrale de passage, on y trouve des vestiges vieux de 3 000 ans ainsi que d’anciens postes de traite jadis utilisés par les Inuit et les Cris. Des trésors au programme d’un forfait estival mêlant kayak de mer et randonnée pédestre, ainsi qu’une excursion en canot à moteur sur la baie d’Hudson jusqu’à la chute Nastapoka, le tout enrichi d’un volet d’activités culturelles à vivre à Umiujaq. Des sites à redécouvrir métamorphosés par l’hiver dans le cadre d’un périple qui vous fera chausser les skis, les raquettes et enfourcher la motoneige. Un goût de vie nomade au cœur de paysages exceptionnels !

Sous le charme de l’extraordinaire nature sauvage du Nunavik ? Vous pouvez également opter pour un forfait d’observation de la faune arctique : avec Aventures Inuit à la rencontre des ours polaires, des caribous et des bœufs musqués ; avec Rapid Lake Lodge en mode safari aérien pour surprendre les ours polaires ; ou encore avec Great Canadian Wildlife Adventures (ours polaires, bœufs musqués, caribous, icebergs, phoques, loups arctiques, aurores boréales…).

Enfin, avis aux pêcheurs : le Nunavik est une destination incomparable pour vos mouches et hameçons. Omble chevalier de l’Arctique, saumon de l’Atlantique, omble de fontaine, touladi, truite de mer…  alliées au savoir-faire des guides inuits, les eaux du Nunavik sauront être généreuses !

Les belles pourvoiries de la région sont les interlocuteurs tout indiqués.


Les immanquables

D’où vient le nom Nunavik?

• Le nom Nunavik signifie « la grande terre » ou encore la « terre de grands espaces » en nunavimmiutitut, l’un des dialectes de l’inuktitut, la langue des Inuit.


A lire aussi sur le blog

couverture-quebec-essentiel

Le Guide Québec L’Essentiel

Bien plus qu’un guide : un Essentiel pour faire de votre prochain séjour au Québec, une aventure inoubliable.

Disponible en vente très bientôt sur notre site web.


Copyright 2018-2022 Québec le Mag – Mentions légalesCGUCrédits