Entrez votre recherche puis tapez ENTRÉE

Recherche

Saguenay–Lac-Saint-Jean
Une région, une ville

© JM Decoste

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, dont on dit qu’il est un pays en soi du fait de son éloignement et de son isolement durant une longue période, est un véritable royaume en plein cœur du Québec.

Avec sa superficie approchant les 96 000 km², son histoire et son identité bien à lui, le Saguenay–Lac-Saint-Jean est un géant abritant des géants du patrimoine naturel québécois : le fjord du Saguenay au sud-est, seul fjord navigable en Amérique du Nord, mais aussi l’un des plus longs au monde ; une grande vallée au centre, le Haut-Saguenay, qui concentre la majorité des « Bleuets », l’affectueux surnom donné aux habitants en raison de la forte présence de la délicieuse baie dans la région ; et le lac Saint-Jean, véritable mer intérieure et terrain de jeu rêvé pour les amoureux de plein air été comme hiver (kayak, pêche et farniente sur ses plages en été, motoneige, raquette et pêche blanche en hiver…).
Pittoresque, active et gourmande, la région du Saguenay Lac-Saint-Jean se savoure par les cinq sens. Avec les yeux tout d’abord, du haut d’un belvédère offrant une vue imprenable sur le spectaculaire fjord, depuis les rives de l’impressionnant lac Saint-Jean ou encore sur l’un des sommets dégagés du parc national des Monts-Valin. On déguste aussi la région par le toucher, en caressant le pelage des beaux huskies d’un attelage de traîneau à chien, à travers l’odeur vivifiante des forêts d’épinettes qui tapissent les contreforts du Saguenay, ou encore en écoutant le doux son du clapotis de l’eau sur les berges de l’une des innombrables rivières qui forment le bassin hydrographique du lac Saint-Jean. Sans oublier nos papilles gustatives, qui peuvent se réjouir d’une cuisine régionale à l’identité forte, basée sur les spécialités boréales du Royaume du Nord.
Le caractère bien trempé du Saguenay–Lac-Saint-Jean est au rendez-vous tant dans les assiettes, dans les paysages, que chez les gens et dans chacun des grands attraits régionaux : au Village historique de Val-Jalbert, dans la Nation ilnue de Mashteuiatsh, au Zoo sauvage de Saint-Félicien, sur la Véloroute des Bleuets… pour n’en citer que quelques-uns.

À mi-chemin entre le sud urbain et le nord sauvage du Québec, le Saguenay–Lac-Saint-Jean n’a longtemps dû compter que sur lui-même. Ses villes dynamiques, ses villages de caractère, ses parcs nationaux nordiques et ses paysages de carte postale vous le disent tout de go : vous pouvez compter sur le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la troisième plus grande région du Québec, pour passer un maximum de bon temps !

Saguenay–Lac-Saint-Jean : des idées de balades

La géographie du Saguenay–Lac-Saint-Jean se prête à un beau et grand parcours circulaire. On peut, par exemple, partir du sud du lac Saint-Jean, en faire le tour complet par la route 169 – ou à vélo par la Véloroute des Bleuets –avant de rejoindre la rive nord du fjord via la route 172 et traverser Tadoussac pour terminer le périple par la route 170. Cette boucle permet d’embrasser un grand nombre d’attraits, tels que, successivement : la visite passionnante du Zoo sauvage de Saint-Félicien ; les croisières, le kayak de mer et autres activités nautiques sur le fjord du Saguenay et la randonnée au cœur de son parc national ; la découverte de villages parmi les plus beaux du Québec, comme Sainte-Rose-du-Nord et L’Anse-Saint-Jean ; les joies balnéaires sur les plages du lac Saint-Jean ou encore le vélo sur la Véloroute des Bleuets ; la chasse aux saveurs régionales en débusquant les adresses, tables, producteurs et auberges estampillées Zone Boréale ; la culture autochtone au Musée amérindien de Mastheuiastsh ou pendant le grand pow-wow de l’été ; l’aventure sur la cime des arbres au Parc aventures Cap Jaseux ou encore les vacances en famille au Village vacances Petit-Saguenay…

Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, certains lieux sont par ailleurs des destinations en soi qui méritent le temps d’un vrai séjour. C’est le cas du Village historique de Val-Jalbert ainsi que des parcs nationaux de la région, ceux du Fjord-du-Saguenay, de la Pointe-Taillon et des Monts-Valins, extraordinaire en hiver avec sa Vallée des Fantômes. Pour des découvertes plus urbaines, la ville de Saguenay n’est pas en mal de propositions, de même que les localités attachantes que sont Alma, Dolbeau-Mistassini, Saint-Félicien ou encore Roberval…


Les immanquables

D’où vient le nom Saguenay–Lac-Saint-Jean ?

• Le nom Saguenay est une déformation du montagnais saki-nip, qui désigne la « source de l’eau ». Jacques Cartier dénomma ainsi la rivière que les Amérindiens appelaient alors Pitchitaouichetz, rivière qu’ils indiquèrent malicieusement à l’explorateur français comme étant la voie menant au « Royaume » du Saguenay.
• Le nom de Saint-Jean fut donné au lac que la nation des Porc-Épic nommait « Piékouagami » (lac plat) au milieu du XVIIe siècle, quand la région fut explorée par le jésuite Jean de Quen.


À voir sur le blog

couverture-quebec-le-mag-31-magazine-ete-quebec

Le magazine

Le nouveau magazine d’été est arrivé !!

Le seul magazine 100% Québec vous dévoile le meilleur du QUÉBEC ! 


Copyrights 2018 Québec le Mag – Mentions légalesCGUCrédits