4 expériences indélébiles en Gaspésie

Le blog

Aucun commentaire


Ce n’est pas juste parce qu’il est une boucle que le tour de la Gaspésie nous donne le tournis. Le voyageur lancé sur la route 132 jusqu’au « bout du monde » est constamment happé, ici par un parc national, par une forêt ou une plage, là par un musée, une bonne table aux saveurs régionales ou l’atelier d’un artiste… Dans ce florilège quotidien de paysages, d’expériences et de rencontres, certains moments laissent leur empreinte longtemps. On vous en présente quatre.

1 • Pagayer parmi les phoques à Forillon

À la pointe de la péninsule gaspésienne, le parc national Forillon est le gardien du « bout du monde », le théâtre d’une rencontre grandiose entre la terre et la mer. Ce territoire magique se prête à une multitude d’activités de plein air et de rencontres avec la faune, terrestre ou pas, les eaux du parc étant très fréquentées par les mammifères marins. Si apercevoir un orignal ou une baleine au milieu de sa randonnée procure toujours une émotion intense, on a peut-être bien déniché l’expérience ultime ! Orchestrée par Cap Aventure, cette sortie de 3 heures en kayak de mer le long du littoral du parc national Forillon vous emmène à la rencontre d’une grande échouerie (ou colonie) de phoques gris et de phoques communs. Cette randonnée guidée se fait en fin de journée et en petit groupe, sur ces embarcations légères et maniables que sont les kayaks de mer. La récompense est triple : l’expérience nautique est à la fois ludique et sportive tout en restant accessible à tous ; le spectacle du soleil couchant dans ce paysage cadeau de Dame Nature est un rêve en soi ; la rencontre avec les phoques, des animaux qui se montrent aussi curieux que vous, est tout simplement magique. Les « wow » fusent et les rires éclatent. Les conseils et informations délivrés par votre instructeur et guide complètent le tout, faisant de cette expérience un vrai grand moment de communion avec la nature.

Kayak parmi les phoques à Forillon - Gaspésie (Québec, Canada)

Kayak parmi les phoques à Forillon © David Lang

2 • Découvrir une Gaspésie plurielle et émouvante dans les musées

Pousser la porte des musées de Gaspésie est définitivement une bonne idée pour mieux connaître la région, son histoire et celle des différentes communautés culturelles qui la composent. Mais pas seulement. Ces visites, bien souvent, vous toucheront et vous amèneront plus loin que ce que vous imaginiez. À la rencontre de personnages hauts en couleur telle Mary Travers dite La Bolduc, chanteuse des années 30, dont l’importance et le destin sont racontés au Musée de la Gaspésie, à Gaspé, parmi d’autres expositions passionnantes à la scénographie très moderne. À la rencontre également des premiers habitants du territoire au Site d’interprétation micmac de Gespeg, où l’on en apprend autant dedans (riche collection et belle boutique d’artisanat) qu’à l’extérieur, où un village autochtone du XVIIe siècle est reconstitué. Vous ne soupçonniez peut-être pas non plus à quel point la pêche a marqué l’histoire de la péninsule. Plusieurs lieux vous mettront au parfum – forcément iodé – dont l’émouvant Site historique du Banc-de-Pêche-de-Paspébiac, où vos hôtes font revivre cet âge d’or du commerce de la morue en habits d’époque… Au fil de ces découvertes muséales se dessine le portrait d’une terre à l’histoire forte et singulière, une terre d’accueil et de métissage en mouvement permanent, une région ouverte et attachante. De l’éclairant, de l’émouvant, du vivant, bref, tout sauf du poussiéreux !

Site d’interprétation micmac de Gespeg - Gaspésie (Québec, Canada)

Site d’interprétation micmac de Gespeg © Audet photo/Site d’interprétation Micmac de Gespeg

3 • Gravir une mer de montagnes !  

Si la Gaspésie était une île, on serait assez tenté de la comparer à la Corse pour sa façon d’alterner les paysages balnéaires et montagnards, les caps, baies et plages et les vallées profondes… On ne s’en rend pas vraiment compte avant d’avoir exploré le parc national de la Gaspésie. Traversé par les monts Chic-Chocs et McGerrigle, ce territoire de plus de 800 kmprotège au centre de la péninsule une véritable mer de montagnes ciselées par les glaciers, dont le deuxième plus haut sommet du Québec, le mont Jacques-Cartier avec ses 1 270 m. Des panoramas magnifiques sont à conquérir à la faveur des nombreux sentiers de randonnées qui sillonnent le parc, dont une portion du mythique Sentier international des Appalaches, le premier GR en Amérique du Nord. Caribous des bois, orignaux, cerfs de Virginie, ours noirs… les rencontres avec la faune sont fréquentes et apportent leur touche de magie à la découverte de ces milieux parfois inattendus, comme la toundra qui coiffe les plus hauts sommets du parc. Notez aussi que cette « montagne dans la mer » compte parmi les coins les plus enneigés du Québec. La Gaspésie fait donc aussi le bonheur des mordus de glisse et autres randonneurs en raquettes une fois l’hiver venu. Avec ses voisins, la réserve faunique de Matane et celle des Chic-Chocs, le parc national de la Gaspésie vous réserve des sommets d’émotion.

Randonnée sur une Mer de montagne, parc national Gaspésie (Québec, Canada)

Randonnée dans le parc national de la Gaspésie © Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

4 • Se mettre à l’heure de la fête et du partage 

Le charme gaspésien, c’est tout un travail d’équipe ! Bien sûr, les paysages, les attraits naturels et patrimoniaux sautent aux yeux. Mais il manquerait quelque chose d’essentiel sans la personnalité des Gaspésiens, leur créativité (beaucoup de galeries d’art et d’artisanat), leur goût des bons produits (les artisans du terroir jouent ici sur du velours !) et leur art de fêter et de partager, souvent en musique, au gré des divers événements qui ponctuent l’année. Enfin, impossible de ne pas citer ces hauts lieux de créativité et d’hospitalité que sont les microbrasseries. En Gaspésie, la route des Bières vous conduira par exemple à La Fabrique à Matane, au Malbord à Sainte-Anne-des-Monts, ou chez l’incontournable Pit Caribou à Percé… À moins d’échouer au Naufrageur à Carleton-sur-Mer ? Des lieux qu’on aime pour leurs produits et leur accueil, tout comme d’autres adresses gaspésiennes qu’on garderait bien secrètes… Bon, d’accord, mais juste une. À Murdochville, au cœur de la chaîne des Chic-Chocs, le Chic-Chac est à la fois un camp de base parfait pour les fous de plein air montagnard et un lieu de séjour à l’ambiance festive unique. C’est dit !

Brasserie Pit Caribou à Percé - Gaspésie (Québec, Canada)

Microbrasserie Pit Caribou © Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

David Lang

Journaliste spécialisé voyage et art de vivre, David se régale avec le Québec depuis près de 15 ans. Après plus de 40 voyages à travers les régions et les saisons de la Belle Province, il devance largement Jacques Cartier et s’avoue toujours aussi bluffé par les expérience et les rencontres à vivre sur ce territoire hors nome. David le rédac’ chef anime une équipe de rédacteurs et de photographes avec qui il partage sa soif de découvertes chez les cousins.

Voir tous les articles de David Lang


Adresses liées

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment :(

Laisser un commentaire