Saguenay–Lac-Saint-Jean : peu importe la saison, c’est toujours l’évasion !

Le blog

Aucun commentaire


Son territoire, son histoire, ses attraits et ses habitants font qu’il y a mille pistes pour préparer un séjour au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Dans cette immense région du Québec, l’éventail des possibles est d’autant plus large que les paysages se réinventent à chaque saison, et avec eux les options d’activités. Besoin de bonnes pistes à suivre les yeux fermés ou presque ? Découvrez notre sélection d’expériences marquantes au pays des Bleuets. Des souvenirs à collectionner quel que soit le moment de l’année…

Cap sur le Saguenay–Lac-Saint-Jean, au royaume des grands espaces

Avec sa superficie approchant les 100 000 km2, le Saguenay–Lac-Saint-Jean occupe la troisième position sur le podium des plus vastes régions du Québec. Un territoire comparable au Grand Est et à la Bourgogne-Franche-Comté réunis pour une population totale équivalente à celle de la ville de Strasbourg ! Imaginez la place laissée aux étendues de nature vierge… Ces dernières s’étirent vers l’ouest et le nord au-delà de la taïga, jusqu’au seuil du Grand Nord québécois. Il est cependant inutile de s’aventurer si loin pour faire le plein de paysages et d’émotions XXL au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Comme son nom l’indique, la région réunit deux colosses : la rivière Saguenay qui serpente au creux de son magnifique fjord considéré comme le plus méridional du monde, et le lac Saint-Jean, une mer intérieure d’eau douce de plus de 1 000 km2. Ces deux phénomènes de la nature marquent la partie sud du territoire de leur gigantesque empreinte. C’est autour d’eux que le Saguenay–Lac-Saint-Jean vous invite à la rencontre de ses villes et villages, de ses habitants surnommés les Bleuets et de sa nature grandiose où multiplier les expériences de plein air. Accessible à partir des régions de Québec, de Charlevoix et de la Mauricie, cette destination au puissant parfum d’évasion met les grands espaces, les parcs nationaux, la culture autochtone, les couleurs et les saveurs de la forêt boréale à la portée de chacun en toute saison.

Route Automne au Saguenay-Lac-Saint-Jean - Laurent Silvani

Route d’automne au Saguenay-Lac-Saint-Jean – Crédit photo : Laurent Silvani

Des escapades grandeur nature dans les parcs nationaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Destinations d’excellence pour s’aventurer au cœur d’une nature protégée et explorer les plus beaux paysages de la région, les parcs nationaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean proposent des activités de plein air, d’interprétation et d’immersion au vert – dodos compris ! – qui permettent de faire le tour complet du calendrier. Dans ce registre-là, le parc national des Monts-Valin est un sommet au sens propre comme au figuré. Coiffant le Saguenay–Lac-Saint-Jean du haut de ses 984 m, ce parc national déploie des trésors de panoramas et d’expériences entre ses reliefs, ses lacs, ses rivières et sa forêt boréale. Pour les curieux de nature sauvage, la flore et la faune (dont l’orignal, l’ours noir, le castor et plus de 130 espèces d’oiseaux) donnent lieu à des activités de découverte en compagnie des guides-naturalistes toute l’année. Ces rencontres magiques peuvent aussi survenir à tout moment lors d’une randonnée pédestre (25 km de sentiers), d’une excursion en canot ou en surf à pagaie, voire d’une escapade en mode canot-camping, des incontournables de l’été et de l’automne au parc. L’hiver sait par ailleurs être généreux dans ce parc plébiscité par les amateurs de raquette, de ski de fond et de ski nordique. L’enneigement est tel qu’il crée des paysages défiant l’imaginaire comme ceux de la vallée des Fantômes. Dans ce secteur des monts Valin auquel accéder en montant à bord du Fantôme Express, une navette sur chenilles, « blanc-manteau » n’est pas un vain mot. Avec ses arbres transformés en momies, c’est l’un des sites les plus majestueux dans tout le Québec pour la randonnée hivernale.

Raquette, Parc national des Monts-Valin05(c) Fabrice Tremblay

Randonnée en raquette au Parc national des Monts-Valin – Crédit photo : Fabrice Tremblay

Un autre grand coup de cœur pour vivre intensément la nature lors d’un séjour au Saguenay–Lac-Saint-Jean est le parc national de la Pointe-Taillon. En mettant le cap sur cette péninsule s’élançant entre les eaux du lac Saint-Jean et celles de la rivière Péribonka, vous découvrirez des paysages aussi doux qu’ils sont riches de vie : une quinzaine de kilomètres de plages sablonneuses, des eaux peu profondes étonnamment chaudes, une vaste tourbière abritant une flore précieuse et, bien sûr, la forêt. Outre les joies du farniente et les activités nautiques, cet écrin de nature où se plaisent particulièrement l’orignal et le castor est le terrain de jeux rêvé pour la pratique de la randonnée et du vélo à la faveur d’un superbe réseau de 45 km de sentiers, dont 16 km sont reliés à la célèbre Véloroute des Bleuets qui ceinture le lac. Des aventures estivales douces qui non seulement conviennent à toute la famille en l’absence de grosses pentes et autres côtes, mais qui de plus jouent les prolongations jusqu’à la mi-octobre au parc national de la Pointe-Taillon, alors que les couleurs de l’automne enflamment le paysage.

Les plages du Lac-Saint-Jean (Pointe Taillon) : un lieu parfait pour passer du temps en famille - Crédit photo : Steve Deschenes

Les plages du Lac-Saint-Jean (Pointe Taillon) : un lieu parfait pour passer du temps en famille – Crédit photo : Steve Deschenes

Faire grimper le taux d’adrénaline au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Si, comme nous, la belle et grande nature du Saguenay–Lac-Saint-Jean a tendance à vous faire pousser des ailes d’aventuriers, sachez que des experts du plein air quatre saisons vous attendent dans la région. Parmi eux, Équinox Aventure, entreprise basée à Alma, se distingue par ses voyages d’aventures clés en main (guidées ou autoguidées) pour jouer dehors été comme hiver. Pédaler sur la Véloroute des Bleuets, s’initier au kayak de mer ou à la planche à pagaie, pratiquer le canot comme un vrai coureur des bois… La diversité des forfaits conçus par cette compagnie de mordus de la région fait que chacun peut placer le curseur de l’aventure selon son envie et son niveau, de la sortie familiale jusqu’au défi sportif. Et il en va de même quand le Saguenay–Lac-Saint-Jean prend ses quartiers d’hiver. De la motoneige dans les Monts-Valin à l’atelier de survie hivernale en pleine forêt boréale en passant par balade en traîneau à chiens ou la journée de pêche sur glace, tous les goûts sont dans la nature d’Équinox Aventure. Mention spéciale pour l’hébergement alternatif à même la surface du lac Saint-Jean : l’Îloft avec son dôme transparent pour des nuits d’été sous les étoiles, et l’Igloft sur la glace pour faire vraiment corps avec l’hiver.

Motoneige (c) Laurent Silvani

Le saguenay-Lac-Saint-Jean : un paradis pour les motoneigistes – Crédit photo : Laurent Silvani

Toujours sous le signe du fun pour tous et de l’originalité, une autre adresse à ne pas manquer lors de votre prochain séjour au Saguenay–Lac-Saint-Jean fait parfaitement rimer aventure et écotourisme. Installé au bord du fjord du Saguenay, à Saint-Fulgence, le Parc Aventures Cap Jaseux se déploie sur 200 hectares débordant d’activités et de découvertes à faire sur l’eau, en forêt ou à même la roche : kayak de mer, voile, via ferrata, parcours d’aventures dans les arbres, randonnée pédestre, pêche… Le menu du parc, particulièrement délicieux en automne, inclut même la massothérapie et la cueillette de champignons. Pour pousser l’immersion, vous trouverez ici aussi, outre le camping rustique ou aménagé, d’autres manières d’habiter la nature. Maison dans les arbres ou sphère suspendue ? Cabane en bois rond ou dôme vitré ? On a envie de tout essayer !

V2loroute des bleuets au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Laissez-vous séduire par la fameuse véloroute des bleuets !

Un rendez-vous unique au Saguenay–Lac-Saint-Jean avec la culture autochtone

Si le Saguenay–Lac-Saint-Jean est un territoire fascinant, sa Première Nation l’est tout autant, et la rencontrer, une chance à saisir lors de tout séjour dans la région. Pour ce faire, le Musée amérindien de Mashteuiatsh est l’adresse à retenir. Les Pekuakamiulnuatsh sont les descendants d’une Nation autochtone ancestrale installée sur les rives du lac Saint-Jean. C’est au cœur de leur communauté qu’ils ont imaginé ce lieu vivant de conservation, de partage et de transmission de leur culture traditionnelle. Pour une première approche, la visite de l’exposition permanente « Nous les Ilnuatsh » est incontournable. Elle présente au fil des artefacts, mais aussi par des moyens multimédias, le mode de vie des Pekuakamiulnuatsh au gré des saisons. Quel que soit son âge, le visiteur peut ensuite participer à des activités culturelles et des ateliers animés tout au long de la journée en s’essayant, entre autres, à la fabrication artisanale de bijoux en os et perles, de sacs en cuir, de hochets ou encore de capteurs de rêves (à moins de les acheter directement à la boutique du musée !). En été, vous pourrez également emprunter un sentier d’interprétation en forêt en compagnie d’un guide-interprète. La fine connaissance qu’ont les Ilnus de la nature, des arbres, des plantes et de leurs différentes vertus vous épatera. Épatante aussi est la visite au grand air du campement traditionnel, d’autant qu’elle s’accompagne de la dégustation d’une tisane de la forêt boréale, du fameux pain traditionnel autochtone, la bannique, confectionné sur place, et d’un moment d’échange précieux et éclairant : la rencontre avec des aînés de la communauté de Mashteuiatsh, les gardiens de la mémoire de l’unique Première Nation du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Mashteuiatsh - Culture autochtone Saguenay-Lac-Saint-Jean - Laurent Silvani

Mashteuiatsh – Culture autochtone Saguenay-Lac-Saint-Jean – Crédit photo : Laurent Silvani

Un rendez-vous unique avec culture autochtone au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Avec une nature si riche et des habitants qui ont le goût du partage dans leur ADN, on ne s’étonne pas que le Saguenay–Lac-Saint-Jean soit aussi une grande destination pour s’évader par les papilles. Vous êtes pour commencer au pays du bleuet, ce petit fruit emblématique aussi délicieux à déguster qu’agréable à cueillir en famille, l’auto-cueillette étant l’une des nombreuses expériences agrotouristiques à vivre dans la région. On connaît aussi le Saguenay–Lac-Saint-Jean pour ses spécialités comme la tourtière, une tourte à la viande qui fleure bon la convivialité et les grands espaces sauvages quand le gibier s’invite dans la recette. Qui dit territoire boréal dit d’ailleurs terroir d’exception. Champignons, plantes et épices de la forêt, petits fruits nordiques, miel, fromages, légumes, viandes et poissons : les produits d’ici ont du caractère et la rencontre avec les artisans du terroir est toujours enrichissante. Le sésame ultime pour les dénicher s’appelle Zone Boréale. De nombreuses et très inventives bières artisanales sont aussi à inclure dans le périple gourmand signé Saguenay–Lac-Saint-Jean, la route régionale des bières rassemblant pas moins de quinze microbrasseries de renom.

Récolte des Bleuets - Saguenay-Lac-Saint-Jean (c) Michael Beauchemin_Canopee

Récolte des Bleuets – Saguenay-Lac-Saint-Jean – Crédit photo : Michael Beauchemin Canopee

En matière de saveurs et d’hospitalité, le savoir-faire des Bleuets, l’affectueux surnom de vos hôtes, se vérifie enfin à table. Histoire de ne pas vous laisser sur votre faim, on vous recommande deux adresses qui se distinguent autant par leurs cartes célébrant les produits régionaux que par les lieux exceptionnels qui les héberge. Le Restaurant du Moulin n’est autre que la table du Village historique de Val-Jalbert, qui inclut donc l’échappée gourmande à son incomparable voyage dans le temps. Vous nous donnerez aussi des nouvelles de votre trip gastronomique au restaurant O’Batillage, dont le chef est un ambassadeur inspiré des produits locaux et saisonniers, le tout avec vue sur la sublime baie des Ah ! Ha ! puisqu’il s’agit du restaurant de l’Auberge des Battures. Un coup de cœur côté lac, un autre côté fjord : deux lieux parmi tant où savourer le Saguenay–Lac-Saint-Jean et prolonger l’immersion en toute saison !

village-historique-val-jalbert-saguenay-lac-saint-jean-quebec-le-mag

© Village historique de Val-Jalbert

Plus d’infos : saguenaylacsaintjean.ca

David Lang

Journaliste spécialisé voyage et art de vivre, David se régale avec le Québec depuis près de 15 ans. Après plus de 40 voyages à travers les régions et les saisons de la Belle Province, il devance largement Jacques Cartier et s’avoue toujours aussi bluffé par les expérience et les rencontres à vivre sur ce territoire hors nome. David le rédac’ chef anime une équipe de rédacteurs et de photographes avec qui il partage sa soif de découvertes chez les cousins.

Voir aussi les articles de David Lang


Adresses liées

Comments

Les commentaires sont fermés.